La santé

Caractéristiques du test de la ménopause et raisons de l'augmentation de la FSH

Pin
Send
Share
Send
Send


La ménopause touche tôt ou tard toutes les femmes. En moyenne, on tombe sur l'âge de 45 ans, on remarque une ménopause précoce à 35 ans, parfois tardive à 50 ans. Lorsque certains symptômes de la ménopause se manifestent, vous devez contacter un spécialiste pour établir le tableau clinique et attribuer le traitement approprié. Et que faire si le temps est très court ou si un horaire chargé ne permet pas de fréquentes visites chez le médecin? Dans ce cas, les produits pharmaceutiques et les médicaments modernes sont des tests de ménopause adaptés à une utilisation à domicile.

L'essence du test de la ménopause

L'extinction de la fonction de reproduction signifie le début d'un ajustement hormonal cardinal dans le corps, ce qui est particulièrement visible pendant la ménopause.
En période de préménopause, le corps se prépare toujours à achever la fonction de procréation. La menstruation chez la femme demeure, mais seule sa régularité est perturbée. Il peut y avoir des retards dans les jours critiques, pouvant aller jusqu'à plusieurs mois, et la décharge devient nettement moins importante. C'est à ce stade que la production ovarienne de l'hormone femelle, l'œstrogène, est progressivement réduite, ce à quoi le cerveau réagit par une libération accrue de l'hormone folliculostimulante (FSH).

Avec la fin de la menstruation, ou plutôt un an après son achèvement, la ménopause commence. Les taux de FSH augmentent nettement, alors qu’il existe un déficit aigu en œstrogènes. Cela conduit à la perturbation de tous les systèmes du corps. Les changements psycho-émotionnels et végétatifs sont perceptibles, et surtout pas pour le meilleur. Commencez à surmonter les névroses, l’insomnie, les bouffées de chaleur, la douleur et d’autres troubles.

Les deux premières étapes de la ménopause peuvent durer environ 15 ans. Après cela vient la ménopause. Les symptômes disparaissent progressivement, mais le taux de FSH reste élevé.

C'est-à-dire qu'une caractéristique commune à toutes les phases climatériques est un changement du niveau d'hormone folliculo-stimulante. Et si vous le surveillez régulièrement, vous pouvez déterminer l'apparition de la ménopause. Pour une surveillance continue, il n'est pas nécessaire de contacter le laboratoire et les centres de diagnostic, il suffit d'utiliser le test de la ménopause. En règle générale, il s'agit d'un petit appareil qui détermine le niveau de FSH dans l'urine. Pour obtenir un résultat fiable, vous devez l’utiliser plusieurs fois à intervalles réguliers. De tels tests sont répandus en raison de leur facilité d'utilisation, de leur compacité et de leur coût abordable. Vous pouvez l'utiliser dans n'importe quel endroit pratique. Il n'a pas de contre-indications et d'effets secondaires.

Quand utiliser le test

Lorsque vous êtes déjà au seuil de la ménopause, toute perturbation ou sensation inconfortable peut être une source de préoccupation. Pour chaque raison, contacter un médecin n'est pas la solution. Des tests de ménopause viendront à la rescousse. Dans quel cas est-il approprié de les utiliser?

Les symptômes de la ménopause sont différents, car à ce stade, le travail de presque tous les systèmes du corps est perturbé.

  • Premièrement, les troubles psycho-émotionnels sous forme de névroses ménopausiques, fatigue, sautes d'humeur, état dépressif, dépression, confusion, troubles du sommeil, anxiété se font souvent sentir.
  • Le symptôme le plus courant est les bouffées de chaleur, qui peuvent prévaloir à une fréquence pouvant aller jusqu'à 30 fois par jour, et elles seront remplacées par un froid intense. Il s'agit d'une violation typique de la thermorégulation, due à de faux signaux dans les régions du cerveau responsables de la température corporelle normale. Il peut également être marqué par une transpiration excessive et des changements soudains de la température corporelle.
  • Des douleurs de nature et de localisation différentes commencent à se gêner, souvent - il s'agit du bas de l'abdomen, du bas du dos, des maux de tête, des crampes musculaires, un engourdissement des extrémités.
  • La qualité de la vie sexuelle diminue, l'inclination sexuelle diminue, la sécheresse dans le vagin et les autres corps de la zone intime agacent.
  • Souffrant du système cardio-vasculaire, qui fait sentir des picotements dans le cœur, des palpitations cardiaques, une tension artérielle irrégulière et des exacerbations de nombreux maux.
  • L'aspect change sensiblement: la peau devient moins élastique, sèche et mince, il y a des éruptions cutanées et des rides mimiques.
  • Et le signe le plus important est une violation du cycle menstruel et, avec le début de la ménopause, sa cessation complète.

Bien entendu, ce symptôme peut être une manifestation de certaines maladies, troubles du corps ou perturbation hormonale. Cependant, si ces symptômes ont commencé à vous gêner à l'âge indiqué, il vaut la peine de recourir au test de la ménopause.

Comment utiliser les tests de la ménopause

Pour obtenir le résultat le plus précis possible, vous devez effectuer des tests dans l'urine du matin, car c'est la plus forte concentration de FSH. Essayez de vous abstenir d'uriner au moins 2 à 3 heures avant le test et limitez également la consommation de liquide.

Les tests ménopausiques sont à usage unique, alors assurez-vous que l'emballage est scellé et non endommagé avant utilisation. La procédure doit être effectuée avec des mains propres.

En règle générale, cet outil est représenté par une bandelette d’essai, qui doit être retirée de l’emballage et immergée dans un récipient contenant de l’urine jusqu’à la marque, puis laissée là pendant 10 secondes. Ensuite, retirez la bandelette du liquide, placez-la sur une surface sèche et attendez le temps indiqué dans les instructions jusqu'à ce qu'un résultat positif ou négatif apparaisse.

Chaque fabricant produit des tests avec ses propres caractéristiques. Les résultats dans le temps et dans l’ordre sont différents pour tous. Par conséquent, avant d’utiliser un outil particulier, lisez attentivement les instructions.

Si vous soupçonnez le stade initial de la ménopause et des menstruations que vous avez toujours, il est conseillé de procéder à des tests au cours de la première semaine du cycle, puis à nouveau - au bout d'une semaine. Si ce test est déjà à la ménopause en l'absence de jours critiques pendant plusieurs mois, vous pouvez effectuer la procédure n'importe quel jour avec une répétition d'une semaine.

Tests populaires

Récemment, ces appareils sont devenus très populaires parmi les représentantes. Le marché étranger et domestique représente un certain nombre de tests similaires.

L'un de leurs plus communs est Frautest pour la ménopause. Présenté par le fabricant allemand Axiom dans la gamme de produits, qui comprend des tests de grossesse et d’ovulation. Il réagit avec une vitesse fulgurante à des niveaux croissants d'hormone stimulant les follicules, en montrant clairement des signaux visuels. Le paquet contient deux bandelettes réactives pour la première application et la seconde (après une semaine). Des études montrent que cet outil donne une précision de 95% du résultat. Compact, facile à utiliser. Il a un prix abordable et est vendu dans presque toutes les pharmacies.

Vous pouvez également distinguer les autres MiraTes Menopause HomeTest et Premium Diagnostics. Le principe de fonctionnement est le même que le précédent. Cependant, il n'est pas très répandu dans les pharmacies nationales.

Que disent les résultats du test

Pour déterminer l'apparition de la ménopause à l'aide de tests ménopausiques, nous avons compris. Il reste à comprendre quelles actions entreprendre après avoir obtenu un résultat positif.

Ensuite, vous devriez contacter un spécialiste pour un diagnostic complet et établir les niveaux hormonaux. Puisque les agents caractérisés montrent le niveau de FSH seul, un diagnostic complet aidera à déterminer la quantité d'œstrogènes, de progestatifs et d'autres hormones importantes.

Le traitement hormonal substitutif est très populaire pendant la ménopause, dans laquelle des substances simulant l'action d'hormones déficientes sont injectées artificiellement dans le corps. Mais une telle thérapie a un nombre impressionnant de contre-indications.

Les phytohormones sont également très efficaces - médicaments à base naturelle, homéopathie, compléments alimentaires. Dans tous les cas, la ménopause ne passe pas inaperçue et même une légère manifestation de symptômes nécessite un soulagement. Plus tôt la ménopause et la ménopause se déclarent tôt, plus les chances de ménopause sont bonnes, sans douleur ni confort.

Si la définition de la ménopause a donné un résultat négatif et que les symptômes sont toujours présents, cela peut indiquer certaines affections ou toute anomalie du corps.

Écoutez votre corps, en particulier si vous avez atteint l'âge de la ménopause et si des changements se produisent, reportez-vous au diagnostic. Les tests de ménopause vous sauveront la vie dans la détermination de votre état actuel. Et être en bonne santé!

Comment fonctionne le test

Toute modification du système de reproduction d'une femme est accompagnée de modifications du fond hormonal. Avant le début de la ménopause (jusqu'à 40 ans), le niveau d'hormones a un certain caractère cyclique. Lorsque les ovaires produisent des ressources, la quantité d'hormones sexuelles à chaque stade change et peut diminuer progressivement. À ce stade, le taux de l'hormone FSH stimulant les follicules augmente dans le sang.

Pour déterminer quand cette période commence, il est nécessaire de mener une étude spéciale.

Le test de ménopause répondra à une augmentation de la quantité de FSH et montrera visuellement si elle est venue. Le médecin qui étudie les résultats du test tiendra également compte des signes d’approche de la ménopause chez la patiente.

Pour plus d'informations sur les hormones de la ménopause et leurs taux, nous vous recommandons de lire plus en détail dans un article séparé de notre site.

Le test de la ménopause peut être effectué seul à la maison. Le résultat est comparé à l'instruction. Le nombre de bandes qui apparaissent est étudié. Avec un test positif, il est important de consulter un médecin.

Comment conduire

Pour tester la ménopause a montré le résultat correct et précis, vous devez suivre les principes de la procédure suivants:

  • Le test est recommandé au cours de la première semaine du cycle.
  • en cas de résultat négatif, mais en présence de symptômes de la ménopause, il est nécessaire de refaire le test après 60 jours,
  • lorsque vous recevez un résultat négatif et l'absence de symptômes de la ménopause, vous pouvez répéter le test tous les six mois,
  • si, après le premier test, le résultat est positif et après le second - négatif, l'examen doit être effectué dans quelques mois,
  • au cours de la procédure, il est important de n'utiliser que les bandelettes non expirées,
  • pour une analyse correcte, chaque emballage d’essai à l’achat doit être serré.

Il est également important de se rappeler que les contraceptifs oraux et les médicaments contenant des hormones peuvent influer sur le résultat du test.

Instructions pour effectuer le test de ménopause:

  1. En tenant le bord peint, retirez la bandelette réactive de la pochette scellée.
  2. Placez la bandelette pendant dix secondes dans un bocal d'urine pré-collectée (jusqu'au repère indiqué par les flèches).
  3. Placez la bande sur une surface propre et sèche et attendez que les lignes apparaissent.

Au plus tard cinq minutes, vérifiez le résultat. Pour effectuer correctement les tests, il est nécessaire de conserver la bandelette dans l'urine plus de dix secondes.

Si le test de ménopause a été effectué en violation des instructions, répétez la procédure avec une bandelette extraite du nouvel emballage. Dans le même temps, il est nécessaire de surveiller de près l'exactitude de l'exécution de toutes les actions, sans violer un seul élément.

Après le premier test après une semaine, vous devez effectuer une autre procédure similaire. Lorsque vous recevez des résultats positifs deux fois de suite, consultez un médecin au fur et à mesure que votre corps entre dans la période de ménopause. Le spécialiste vous expliquera comment entretenir le corps pendant la ménopause et, si nécessaire, vous prescrira un traitement médicamenteux.

Interprétation des résultats

Le résultat obtenu sur les bandelettes doit être vérifié avec les informations spécifiées dans les instructions:

  1. Lorsqu'une bande lumineuse apparaît, vous pouvez parler de résultats de test négatifs. Le niveau de FSH se situe dans la plage normale, la fonction de reproduction du corps est assurée de manière stable. En présence de symptômes de la ménopause devrait consulter un médecin.
  2. Si le test a formé deux bandes lumineuses, cela signifie que le niveau de FSH a augmenté et ce phénomène est considéré comme un résultat positif.

Si la deuxième bandelette est à peine perceptible, vous devez refaire le test, car l’étude risque d’être mal effectuée. Les experts considèrent ce résultat comme invalide.

Si le test de la ménopause est négatif, qu'il n'y a pas de règles, et que d'autres symptômes désagréables vous dérangent, vous devez comprendre pourquoi votre corps subit une défaillance hormonale et comment le normaliser.

Quand peut augmenter la FSH, sauf la ménopause

Une augmentation de l'hormone œstrogène et de la FSH peut être observée pendant la saison chaude. Les experts ont remarqué qu’en hiver, les précipitations diminuent.

Une augmentation de la FSH, non associée à la ménopause, peut survenir lorsque:

  • saignements utérins,
  • l'absence de menstruations, lorsque de fréquentes irrégularités du cycle menstruel sont observées,
  • fonctionnement insuffisant des ovaires,
  • tumeurs hypophysaires,
  • l'alcoolisme,
  • la formation de kystes,
  • exposition aux rayons X.

Le niveau de FSH dans le corps de la femme peut augmenter lors de la prise de bromocriptine, de ranitidine ou de cimétidine, de kétoconazole ou de fluconazole, de metformine, de provastatine ou de vitamine B.

Il est utile de consulter un médecin si le niveau de FSH est augmenté en raison de maladies infectieuses, d’empoisonnements d’origines diverses, de la formation de tumeurs ovariennes. Il est nécessaire de procéder à un examen approfondi afin que le spécialiste puisse vous prescrire le traitement approprié. Dans la plupart des cas, la thérapie de remplacement précoce est réalisée avec les premiers symptômes de la ménopause. Si le patient se plaint d'un grand nombre de symptômes négatifs, le traitement est effectué dans un complexe, avec différents médicaments et méthodes.

Il est important d'examiner régulièrement votre corps afin d'identifier rapidement les premiers troubles métaboliques afin de prévenir les complications graves de la ménopause.

Les tests ménopausiques peuvent vous aider à déterminer si la ménopause est survenue ou non. Grâce à cette recherche, une femme peut se préparer aux changements hormonaux dans son corps, tant physiquement qu'émotionnellement.

Le test FSH vous donne l’occasion de prendre soin de votre santé à l’avance afin de l’entretenir avec succès en cas de ménopause.

Le rôle de la FSH pour le corps féminin

L'hormone folliculo-stimulante (follitropine, FSH) est produite dans le lobe antérieur de l'hypophyse. Toutes les 2 à 4 heures, il est réparti dans le sang et atteint sa cible, les ovaires. Dans les ovaires, il est responsable des fonctions suivantes:

  • croissance et développement des follicules,
  • l'ovulation
  • synthèse d'oestrogène.

Au début de la menstruation, le niveau de FSH commence à augmenter progressivement. Parallèlement, il augmente la synthèse des œstrogènes. Le 5-7ème jour du cycle menstruel, sous l'influence de l'hormone folliculostimulante de l'ovaire, le follicule dominant est déterminé, à partir duquel un ovule se forme pendant l'ovulation. Il passe par les étapes nécessaires de la maturation et augmente de taille.

À la fin de la phase folliculaire (approximativement au milieu du cycle menstruel), il se produit une forte augmentation de la FSH et de la LH. En conséquence, la paroi du follicule dominant est brisée et l'ovulation se produit, après quoi le taux de FSH diminue fortement. Vient ensuite la phase lutéale, caractérisée par une augmentation significative de la progestérone et une diminution progressive de l'œstrogène.

En période de reproduction active, lorsque les ovaires de la femme ne sont pas encore épuisés et sensibles aux hormones hypophysaires, les taux de FSH se situent dans la plage de valeurs suivante:

  • phase folliculaire (1-12 jours) - 2,99 - 8,04 mMe / ml,
  • ovulation (13-14 jours) - 5,53 - 16,67 mMe / ml,
  • la phase lutéale (15-28 jours) - 1,36 - 5,45 mMe / ml.

Indice FSH pour la ménopause: comment cela change-t-il?

Au début de la ménopause, il se produit un phénomène d'épuisement des ovaires. Ceci est caractérisé par leur faiblesse et le petit nombre de follicules restants. Les ovaires ne peuvent plus remplir pleinement leur fonction et réduire la production d’œstrogènes.

En réponse à cela, l'hypophyse augmente considérablement la production de FSH. Cependant, la sensibilité réduite des tissus empêche l'utilisation de l'hormone folliculo-stimulante de la même manière qu'auparavant. En conséquence, sa quantité dans le sang augmente considérablement.

Analyse de la FSH pour la ménopause: quand est-ce nécessaire?

Il est recommandé de procéder à une analyse de la FSH dès les premiers symptômes de la ménopause. Les plus courants sont:

  • troubles menstruels,
  • bouffées de chaleur
  • transpiration excessive
  • maux de tête fréquents
  • insomnie et irritabilité,
  • muqueuse génitale sèche,
  • incontinence urinaire.

Cela aidera avec le temps à déterminer si ce symptôme est un phénomène physiologique ou une manifestation de toute pathologie.

Il est recommandé de prendre FSH, LH et estradiol en même temps que la ménopause. Cela aidera à évaluer de manière complète et exhaustive l'état hormonal. Pour vous préparer à administrer des hormones, vous devez:

  • Trois jours avant l'analyse, suivez un régime alimentaire limitant la consommation d'aliments gras et frits, ainsi que d'alcool.
  • За сутки до процедуры ограничить тяжелые физические нагрузки.
  • За 12 часов до сдачи крови не курить.
  • В день проведения анализа за три часа до него не есть. Il est permis de boire de l'eau propre en petite quantité.

Pour obtenir une image plus complète de la nature des modifications de l'hormone folliculostimulante au cours d'un cycle, l'analyse est effectuée à trois reprises:

  • 1 fois - 5-7 jours du cycle menstruel
  • 2 fois - 19-22 jours
  • 3 fois - 5-7 jours du cycle suivant.

En outre, l'administration de cette hormone est recommandée aux femmes après 35 ans qui ont:

  • fausse couche habituelle,
  • infertilité
  • saignements intermenstruels,
  • maladie endométriale,
  • aménorrhée d'étiologie diverse.

C'est important! En préparation à la FIV, des hormones gonadotropes sont nécessaires. Avec son aide, la réserve ovarienne des ovaires est déterminée.

Norme FSH chez les femmes ménopausées

La gamme des valeurs normales d'hormone folliculo-stimulante à la ménopause est assez large. Si moins de 4 à 5 ans se sont écoulés depuis la dernière menstruation, la norme pour la FSH est de 26,67 à 133,36 mMe / ml.

Quelques années après la fin de l'ovulation et de la menstruation, le taux de follitropine chute légèrement et se situe déjà entre 17 et 53,5 mMe / ml. Donc, il continue d'être tout au long de sa vie.

Augmentation de la FSH chez les femmes ménopausées

Toutefois, malgré l’augmentation physiologique de la FSH pendant la ménopause, ses valeurs peuvent dépasser la limite supérieure des normes acceptables. Cela peut arriver quand:

  • tumeurs adénohypophyses,
  • maladies génétiques (syndrome de Shereshevsky-Turner, syndrome de Swayr),
  • l'endométriose,
  • kystes ovariens produisant des hormones,

ainsi que lors de la prise des médicaments suivants:

  • la prednisone,
  • l'hydrocortisone,
  • la dexaméthasone,
  • la metformine
  • kétoconazole
  • la lévodopa,
  • glibenclamide.

C'est important! Le médecin traitant doit être averti de l'admission de ces fonds lors de la réalisation de tests pour les hormones. Ceci est nécessaire pour une interprétation correcte des résultats.

Les symptômes de la ménopause, si l’hormone Fsg était élevée, se manifestaient par une aggravation du tableau clinique. Il s'agit d'une augmentation du nombre de marées lors d'une transpiration abondante, d'une gêne lors des rapports sexuels en raison d'une atrophie de la muqueuse vaginale. Des changements plus graves sont également possibles: diminution significative de l'élasticité du tissu osseux, rythme cardiaque anormal, développement du syndrome métabolique.

FSH et ménopause précoce

La ménopause précoce est une diminution de l'activité du système reproducteur de moins de 45 ans. Cette condition peut être d'origine génétique et peut être due à l'influence de divers facteurs au cours de la vie (opérations sur les organes pelviens, un grand nombre de grossesses ou d'avortements, une tumeur maligne, etc.).

Le taux d'hormone stimulant les follicules au début de la ménopause augmente de la même manière que dans l'apogée physiologique. Et c'est pour les résultats accrus de l'analyse de la FSH que ce diagnostic est établi.

Il est possible de réduire la glycémie à jeun avec un climax précoce au moyen d’un traitement hormonal substitutif. Il comprend une combinaison d'œstrogène et de progestatif. Les œstrogènes sont nécessaires au maintien de la fonction du système reproducteur et les gestagènes - pour prévenir les effets secondaires des œstrogènes.

Conclusion: La FSH est un indicateur important de l’état de l’appareil reproducteur et de l’apparition de la ménopause. L'analyse de l'hormone folliculo-stimulante doit être effectuée dès l'apparition des premiers symptômes d'extinction de la fonction de reproduction. Son niveau élevé pendant la ménopause est physiologique et ne doit pas alarmer la patiente.

Anastasia Vinarskaya, obstétricienne-gynécologue, en particulier pour Mirmam.pro

Les fonctions des hormones dans le corps féminin

Hormones normales - équilibre constant des hormones du système reproducteur féminin qui essaient de maintenir la santé et la fonction de reproduction des femmes au niveau optimal pour la naissance de leur progéniture.

L'effet de la FSH sur la maturation des follicules dans l'œuf

Les principales hormones responsables du fonctionnement stable du système reproducteur sont:

  • Hormone folliculo-stimulante (FSH) - se forme dans la glande pituitaire et est responsable de la maturation des follicules dans l'œuf.
  • L'hormone lutéinisante (LH) est synthétisée dans l'hypophyse, responsable de la formation de l'ovulation, de la rupture du follicule dominant et de la libération de l'ovule.
  • La progestérone se forme dans le corps jaune et les glandes surrénales. Au cours de la deuxième phase du cycle menstruel, elle prépare le corps à la grossesse: elle fixe l'ovule à l'endomètre de l'utérus, épaissit la glaire cervicale pour faciliter le passage des spermatozoïdes et constitue une réserve de graisse pour la poursuite de l'alimentation de l'ovule.
  • Les œstrogènes sont synthétisés dans les ovaires, la glande surrénale et le tissu adipeux, aident à augmenter l'endomètre dans l'utérus, qui seront ensuite utilisés par la progestérone pour l'implantation de l'ovule, assureront la croissance des alvéoles et des glandes mammaires, augmenteront le métabolisme des protéines, le cholestérol, la rétention d'eau et la formation de follicules dans les ovaires.
  • Testostérone
  • Dans la régulation de toutes les relations directes et rétroactives, les hormones hypophysaires telles que l’hormone adrénocorticotrope (stimule les glandes surrénales - production d’androgènes, d’œstrogènes et de progestérone), l’hormone stimulante de la thyroïde (assure la cohérence de la glande thyroïde avec l’appareil reproducteur féminin), la prolactine (canaux alvéolaires générés). glandes, fournit la lactation).
  • Toutes ces hormones sont dirigées par l'hypothalamus, qui contrôle le travail et la concentration de toutes les hormones. C'est lui qui décide quelle hormone il faut augmenter ou diminuer la concentration à l'aide de ses contrôleurs - hormone libérant de la gonadotrophine (contrôles FSH et LH), la corticolibérine (contrôle de l'ACTH) et les statines (contrôle TSH).

Valeurs normales de la FSH

L'hormone FSH: la norme chez les femmes ménopausées augmente considérablement par rapport aux valeurs observées au cours du cycle menstruel: pendant la phase folliculaire du cycle - 3,5–12,5 mMe / ml pendant l'ovulation, la concentration en hormone folliculostimulante fluctue entre 4,7 et 25 mMe / ml, dans la phase lutéinique - 1,2 - 9 mMe / ml, les paramètres pour la ménopause ont déjà d'autres valeurs - 19 - 150 mMe / ml. Ainsi, la concentration de FSH à la ménopause augmente 4-5 fois. Dans le même temps, la concentration en œstrogènes sera faible - 11 à 95 pg / ml, alors qu’à l’âge de la procréation, sa norme est de 12 à 191 pg / ml.

High FSH - un signal du début de la ménopause. Le niveau d'œstrogène doit se situer dans les limites inférieures de la norme, sinon cela peut signifier la présence d'une source produisant de l'œstrogène - par exemple, une tumeur.

Comment le niveau de FSH change-t-il avec l'âge

Chez les filles, avant l’apparition de la puberté (jusqu’à l’âge de 11 à 14 ans), le taux de FSH reste faible - 1,5-4, mMe / ml, car leur corps n’est pas encore capable d’accoucher.

À la puberté, la FSH augmentera jusqu'à ce qu'un cycle menstruel normal soit établi.

Modifications de la concentration de l'hormone FSH dans le cycle menstruel

Chez la femme en âge de procréer, la concentration de l'hormone varie en fonction de la phase et du jour du cycle menstruel:

  1. Phase folliculaire (1 à 13 jours) - 3,5 à 12,5 mMe / ml
  2. Ovulation (jours 14 à 16) - 4,7 à 25, 0 mMe / ml
  3. Phase lutéale (17 - 28 jours) - 1,2 - 9 mMe / ml

Pendant la ménopause, FSH - 19 - 150 3 mMe / ml - la norme chez les femmes après 45 ans est augmentée, un traitement n'est pas nécessaire pour un bien-être adéquat.

Perturbations hormonales

Lorsque la réserve ovarienne se termine dans les ovaires et que ceux-ci ne sont plus en mesure de synthétiser les follicules, le taux d'œstrogènes est considérablement réduit.

L'hypothalamus stimule la production de FSH afin d'augmenter la synthèse d'œstrogènes.

En réponse à une FSH élevée, la transformation du cholestérol présent dans le dépôt du tissu adipeux en androgènes est améliorée, à partir de laquelle se forme alors l'oestrone, l'une des formes d'œstrogène.

Cependant, la formation d'estrone est effectuée en quantités insuffisantes et l'hormone FSH au cours de la ménopause diminuera progressivement, mais le nombre restera élevé.

La préménopause est une période de la femme caractérisée par un raccourcissement progressif du cycle et la disparition de la menstruation. À ce moment précis, des symptômes apparaissent qui aggravent la qualité de la vie. Postménopause - stade après une année de cessation de la menstruation.

Quand la FSH peut augmenter

Augmentation de la FSH due à de mauvaises habitudes

Une augmentation de la FSH provoque les conditions suivantes:

  • un certain nombre de médicaments (statines, antifongiques, agents normalisant le taux d'insuline dans le diabète sucré),
  • mauvaises habitudes (alcool, tabac, consommation excessive de boissons contenant de la caféine),
  • maladies infectieuses en période d'exacerbation,
  • conditions stressantes
  • faibles taux d'œstrogènes dans le corps - insuffisance de la phase folliculaire, tumeurs de l'hypophyse ou des ovaires, maladies de l'endomètre.

Quand peut-on diminuer la FSH?

La FSH diminue lorsque les taux d'oestrogène sont élevés.

Réduire les niveaux de FSH à la suite d'une grossesse

Les causes de la réduction de l'hormone folliculo-stimulante peuvent être:

  1. Médicaments entraînant une diminution de la concentration de FSH (glucocorticoïdes, contraceptifs oraux combinés, stéroïdes anabolisants),
  2. La grossesse
  3. Défaut du système hypothalamo-hypophysaire (par exemple, une tumeur),
  4. Dysfonctionnement ovarien (syndrome des ovaires polykystiques),
  5. Embonpoint ou obésité.

Récupération des taux normaux de FSH

Pendant la période de préménopause et l'apparition de symptômes inquiétants, le gynécologue - un endocrinologue peut prescrire des contraceptifs oraux combinés contenant des œstrogènes «naturels» ou un traitement hormonal substitutif.

Pour le choix du traitement, il est nécessaire de recueillir un historique complet pour évaluer les risques liés à l’utilisation d’une méthode de traitement particulière.

Pour augmenter la concentration d'hormone folliculo-stimulante, il est nécessaire de manger des aliments contenant du cholestérol, ainsi que d'utiliser des produits stimulant la synthèse du cholestérol:

  1. Viande de différentes qualités, graisse, foie,
  2. Poisson gras,
  3. Le beurre,
  4. Verts, noix, fruits.

La tâche principale - adhérer aux principes de la nutrition appropriée - les repas 5 - 6 fois par jour, petites portions avec une distribution uniforme des protéines, des graisses et des glucides.

Une bonne nutrition pour normaliser le niveau de FSH

Une alimentation équilibrée avec une activité physique ainsi qu'un horaire de travail et de repos à part entière vous permettront de maintenir la forme de votre corps et de rester de bonne humeur pendant toute la période de la ménopause.

Vous pouvez également utiliser des phytoestrogènes non hormonaux - tsimitsifuga, lin, soja, houblon.

Le houblon est un œstrogène naturel. La bière est donc considérée comme une boisson féminine, ce qui contribue à augmenter la concentration d’œstrogènes dans le corps.

Traitement de la toxicomanie

Tout d'abord, lorsque l'un des symptômes ci-dessus apparaît, la consultation du gynécologue, un endocrinologue, est nécessaire.

Il faut également noter le syndrome principal qui inquiète - c’est son médecin qui corrigera: trouble du sommeil - il prescrira un médicament qui restituera le travail des rythmes circadiens, des troubles mentaux - préparations de magnésium, troubles dysuriques - peuvent même recommander une intervention chirurgicale.

Le médicament Magne-B6 pour restaurer le système nerveux

Quand l'analyse est-elle effectuée sur FSH?

Les médecins incluent souvent l'analyse de la FSH dans un certain nombre de procédures standard pour le diagnostic de certaines conditions. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles des tests sanguins pour les niveaux d'hormone stimulant le follicule sont effectués. La liste de ces raisons comprend les suivantes.

  • Diagnostic de la ménopause. Si les cycles menstruels de la femme sont devenus irréguliers ou si elle n’observe pas du tout ses règles, le médecin peut recommander le dépistage de la FSH. Des niveaux élevés de l'hormone dans de tels cas peuvent indiquer une ménopause.
  • Détermination de la fertilité chez les femmes. Si une femme ne subit pas d'ovulation, l'hormone folliculostimulante de son corps peut être élevée ou faible, selon la cause.
  • Définition de la fertilité chez l'homme. Dans le corps masculin, la FSH stimule la croissance des spermatozoïdes. Si le niveau d'hormones d'un homme est élevé, cela peut signifier que ses ovaires ne fonctionnent pas correctement.

En plus d'utiliser un test sanguin pour déterminer les niveaux de FSH afin de déterminer la ménopause et l'évaluation de la fertilité, les médecins peuvent utiliser cette méthode de test pour désigner un trouble du fonctionnement de l'hypophyse ou pour détecter des enfants entrant trop tôt ou trop tard dans la puberté.

Le niveau d'hormone folliculo-stimulante peut être vérifié non seulement avec un test sanguin, mais également avec un test d'urine pouvant être effectué à domicile. Si une femme a des difficultés à concevoir un enfant, un tel test permet de déterminer si elle est au début de la ménopause.

Que dit le niveau de FSH à un médecin?

Le médecin peut demander au patient quelle est la température qui augmente habituellement pendant l'ovulation.

L'analyse du niveau de FSH ne représente généralement qu'une partie de l'ensemble des procédures de diagnostic. Pour obtenir une image complète de l'état du patient, le médecin aura probablement plus besoin de compétences supplémentaires. Avec le niveau d'hormone folliculo-stimulante, les niveaux des substances suivantes peuvent être vérifiés:

En outre, lors des tests de fertilité, le médecin peut demander à une femme de surveiller sa température, qui peut augmenter pendant l’ovulation. De la même manière, il peut suggérer une procédure de scan visuel pour vérifier l'état des trompes de Fallope. Si les tubes sont obstrués, les médecins peuvent diagnostiquer l'hydrosalpinx. Avec cette condition, l'œuf ne peut pas pénétrer dans l'utérus pour l'implantation.

En général, on pense que si le niveau de FSH d’une femme est inférieur à 30 millions d'unités internationales par millilitre (mIU / ml) ou plus, et bien que la femme n’observe pas ses règles pendant l’année, elle a probablement atteint la ménopause.

Cependant, si une femme a reçu de tels résultats sur la base d’une seule analyse, il est prématuré de parler de la ménopause. Pour confirmer cela, plusieurs tests doivent être effectués en raison du fait que le niveau d'hormone stimulant les follicules change tout au long du cycle menstruel.

Les niveaux normaux de FSH sont:

  • pour les femmes de plus de 18 ans 1,0-18,0 unités internationales par litre (UI / l),
  • pour les femmes ménopausées 16,7–113,6 unités internationales par litre.

Pour les femmes non ménopausées:

  • pendant la phase folliculaire du cycle menstruel 3,9 à 8,8 UI / L,
  • mi-cycle (phase ovulatoire) 4,5–22,5 UI / L,
  • dans la phase lutéale 1,8 à 5,1 UI / l.

Le médecin peut montrer à la femme une liste de résultats normaux afin que la patiente puisse voir si le taux de FSH dans son corps est bas ou élevé. Le médecin peut également expliquer les résultats à la femme et, si nécessaire, recommander les options de traitement disponibles.

Risques liés à l'analyse de la FSH et points à surveiller

Certains médicaments et multivitamines peuvent affecter l’exactitude des résultats du test FSH.

Le contrôle de l’hormone folliculo-stimulante consiste généralement en une analyse simple. Cela nécessitera une petite quantité de sang. La procédure est associée à des risques minimes et immédiatement après, la personne pourra commencer à effectuer ses tâches quotidiennes.

Le médecin ne tirera pas de conclusions sur la fertilité de la femme ou de son entrée en ménopause uniquement sur la base du niveau de FSH.

Le seul problème avec ces tests est que les niveaux d'hormones changent constamment. Par conséquent, il est nécessaire de prendre en compte le fait qu'analyser le niveau d'hormones peut donner une idée de ce que le contenu d'une hormone est. à un moment donné.

Diagnostiquer uniquement sur la base d'une analyse de la FSH chez les femmes peut être inexact. Dans ce cas, on pense que les niveaux d'hormones chez les hommes sont plus stables.

Un certain nombre de médicaments pharmacologiques peuvent influer sur le taux d'hormone folliculo-stimulante. Par conséquent, avant de donner du sang pour analyse, il est important que la personne informe le médecin de tous les médicaments qu’elle prend.

Un groupe de médicaments pouvant augmenter les niveaux de FSH comprend:

Un groupe de médicaments pouvant réduire les niveaux de FSH comprend:

  • des moyens de traitement hormonal substitutif,
  • pilules contraceptives
  • les phénothiazines.

L'utilisation d'un supplément multivitaminique contenant de la biotine ou de la vitamine B7 peut également affecter la précision des résultats de l'analyse de la FSH. Les médecins recommandent généralement de s'abstenir de prendre de tels suppléments au moins 12 heures avant le don de sang.

Conclusion

Une analyse des taux sanguins d'hormone stimulant les follicules aidera le médecin à évaluer le statut ménopausique d'une femme.

Le médecin peut recommander à une femme de passer plusieurs tests au cours d'un cycle menstruel pour voir les taux de FSH à différents moments du cycle.

Cependant, la grande majorité des femmes ménopausées ne vérifient pas le niveau de FSH.

Si une femme a plus de 45 ans, le médecin souffre généralement de certains symptômes afin de déterminer l'approche d'une femme à la ménopause. Ces symptômes peuvent inclure les suivants:

  • bouffées de chaleur
  • sautes d'humeur
  • difficulté à dormir

Cependant, si une femme ou un homme a moins de quarante ans et souhaite évaluer sa propre fertilité ou vérifier son entrée dans la ménopause précoce, un test sanguin pour déterminer le taux de FSH peut constituer un élément important des procédures médicales complexes requises pour le diagnostic.

Pin
Send
Share
Send
Send