La santé

Spasmes dans l'utérus: causes possibles, description et caractéristiques du traitement

Pin
Send
Share
Send
Send


Il a été constaté qu'environ 50% des femmes ressentaient une gêne au bas de l'abdomen et au bas du dos avant et pendant la menstruation. Les crampes douloureuses peuvent être d'intensité variable. Des sensations de traction insignifiantes aux douleurs sévères qui ne sont pas toujours arrêtées par les pilules et obligées de se plier en deux. Ils entraînent une violation du mode de vie habituel, obligés de rester au lit et parfois d'appeler une ambulance. Et si vous tenez compte des maux de tête, des nausées, des vertiges, une faiblesse grave, une irritabilité accrue! C’est pourquoi beaucoup d’entre nous attendent avec horreur l’apparition de la menstruation.

Mais il y a des femmes et des filles dont les règles mensuelles passent presque imperceptiblement, à l'exception des joints changeants. Ils peuvent être engagés dans leurs activités préférées, sans éprouver aucun inconfort.

Ci-dessous, nous examinons les principales causes de crampes menstruelles douloureuses, méthodes de prévention et de traitement. Et ce que vous devez faire et changer dans votre vie avant son apparition, pour que vos règles soient indolores et ne perturbent pas notre mode de vie habituel.

Pourquoi des crampes et des maux d'estomac se produisent-ils?

La dysménorrhée ou douleur abdominale survient à la suite de contractions de l’utérus qui, à ce moment-là, rejettent et repoussent la membrane muqueuse et le sang concomitant. Ce processus se produit lorsque les prostaglandines, les hormones présentes dans l'utérus et d'autres organes, augmentent. Ils provoquent des contractions des muscles lisses de l'utérus. Plus elles sont produites dans le corps, plus la douleur pendant la menstruation est forte.

Quelles sont les principales causes de menstruations douloureuses?

  1. Maladies de l'appareil reproducteur féminin:
    • Infection, inflammation des organes pelviens.
    • Fibrome.
    • Myome
    • Endométriose.
    • Kystes polykystiques.
    • Les polypes
    • Courbure de l'utérus.
    • Cancer utérin.
  2. Causes non liées aux maladies gynécologiques:
    • Perturbation de l'équilibre des hormones sexuelles.
    • Augmentation de la sensibilité à la douleur.
    • Nourriture déséquilibrée et irrégulière.
    • Consommation de liquide insuffisante.
    • Carence en calcium et magnésium.
    • Mode de vie sédentaire, faible activité physique.
    • Douleur après un avortement ou un accouchement.
    • Marine.

Comme nous le voyons dans la liste, le plus souvent, des crampes douloureuses résultent de causes non liées à des maladies gynécologiques. Par conséquent, il est préférable de faire de la prévention avant leur offensive et de changer quelque chose dans votre vie plutôt que d'avaler des antalgiques et des antispasmodiques.

Prévention des crampes douloureuses pendant la menstruation

Chaque femme peut choisir quelques articles et introduire ces bonnes habitudes dans sa vie. Si vous introduisez trois bonnes habitudes par mois, vous pourrez bientôt oublier les crampes menstruelles douloureuses. L'essentiel est que vous ayez toujours besoin de faire quelque chose et de changer votre vie pour le mieux. Tout cela est fait avant le début de la menstruation.

  • Manger régulièrement est préférable 5-6 fois par jour en petites portions. Il y a beaucoup de fruits et légumes, mieux en saison. Une semaine avant la limite mensuelle de la consommation de viande, de saucisses, vous pouvez essayer un régime végétarien.
  • Assurez-vous de réduire les marinades et les sucreries dans votre régime alimentaire quelques jours avant leur apparition.
  • Réduisez la consommation de café, thé, chocolat et boissons gazeuses. Mieux encore, remplacez-les par de la camomille, du thé à la lime ou une infusion d’origan, du thé à la viorne et des canneberges.
  • Buvez davantage d’eau propre avant les règles à 2-2,5 litres par jour, en fonction du poids.
  • Buvez des jus de fruits frais: pomme - carotte, pomme - carotte - betterave.
  • Il existe des aliments riches en calcium, magnésium. Les champions du contenu de ces macronutriments sont le fromage à pâte dure, le fromage cottage, le sésame, les graines de pavot et les légumes verts frais. Vous pouvez essayer d’entrer dans votre régime des smoothies verts, du lait de sésame ou du pavot.
  • Prenez des vitamines et des minéraux complexes. Ce sont des vitamines - “Vitrum”, “Supradin”, “Alphabet”, “Multi-Tabs”. Comprimés de calcium - «Calcium D3 Nycomed», «Calcemin», «Vitrum Calcium + Vitamin D3». Préparations de magnésium - Magne B6.
  • Marche quotidienne dans l'air frais de 30 minutes à une heure pour visiter la salle de fitness. Choisissez vous-même ce qui vous convient. La marche, la course à pied et le sport amélioreront la circulation sanguine dans les organes pelviens.
  • Exercices de respiration.
  • Yoga, danse orientale.
  • Baignade au sel de mer.
  • Assurez-vous de tenir un journal mensuel (ce sera votre navigateur et vous aidera toujours à naviguer).
  • Ne pas surcharger.

Quand contacter un gynécologue?

Depuis les causes des spasmes douloureux pendant la menstruation peuvent être des maladies du système reproducteur féminin.

  • La douleur est si forte que vous ne pouvez ni travailler ni étudier. Et forcé de rester au lit.
  • Vous n'aidez pas à soulager la douleur, pris selon les instructions des comprimés antispasmodiques, analgésiques, non stéroïdiens.
  • La durée des spasmes graves est supérieure à 2 jours.
  • Spasmes accompagnés de maux de tête, vertiges, perte de conscience, nausée, vomissements, diarrhée.
  • Écoulement sanglant copieux. Lorsque vous devez changer le joint toutes les 2 heures.
  • La présence d'un grand nombre de caillots dans la décharge.
  • La durée du mois plus d'une semaine.

Médicaments pouvant rapidement réduire ou soulager les crampes douloureuses:

Il est nécessaire de les accepter strictement selon l’instruction selon laquelle il n’ya pas eu de surdosage.

  1. Antispasmodiques utilisé seul ou conjointement avec des moyens non stéroïdiens. Ce sont des pilules telles que No-shpa, No-shpa Forte, Spazgan, Buscopan, Spazmol, Spazmonet, Halidor, Papaverine.
  • Contre-indiqué dans les réactions allergiques, rénale, hépatique, insuffisance cardiaque, hypotension artérielle, glaucome.
  • Durée du traitement jusqu'à la cessation de la douleur ou jusqu'à 2 jours

2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens avoir un excellent effet analgésique. Ce sont l'ibuprofène, le nurofène, le kétoprofène, le naproxène, le paracétamol, le piroxicam.

  • Ces comprimés doivent être pris après les repas, avec beaucoup d'eau et non de lait, de jus de fruits ni de thé.
  • L'effet analgésique se développe en 30 minutes - 2 heures et dure jusqu'à 6-8 heures.
  • Durée du traitement jusqu'à la cessation de la douleur ou jusqu'à 4 jours.
  • Ils sont contre-indiqués dans les réactions allergiques à ceux-ci, dans les ulcères gastriques et duodénaux, lors de l'allaitement, lors d'affections graves du foie et des reins.
  • S'il y a des nausées ou des vomissements, vous pouvez mettre des suppositoires rectaux "Buscopan", "Indométhacine", "Piroxicam".

3. Analgésiques, dérivés du métamizole sodique. Ce sont "Analgin", "Baralgetas", "Novalgin".

  • L'effet analgésique se développe une demi-heure après l'administration et dure jusqu'à 4-6 heures.
  • Contre-indiqué dans les réactions allergiques, les reins, l'insuffisance hépatique, les troubles sanguins, l'asthme bronchique.

4. Plâtre "Frauplast" peut être utilisé seul si vous ne voulez pas boire de comprimés ou avec des analgésiques. Disponible en Allemagne. Il a un effet réchauffant et antispasmodique.

Utilisation de contraceptifs hormonaux pour traiter les crampes douloureuses:

Les contraceptifs hormonaux prescrits par un gynécologue, car ces médicaments ont des dosages hormonaux différents. Et seul un médecin devrait les prescrire. Ils normalisent les hormones. Par conséquent, ils sont très efficaces pour traiter et prévenir les crampes menstruelles douloureuses et le flux normal des menstruations.

Utilisation de médicaments homéopathiques:

Vous pouvez consulter un médecin homéopathique pour traiter des crampes menstruelles douloureuses. L'utilisation de médicaments homéopathiques est souvent très efficace et apporte d'excellents résultats. Le médecin prescrit un traitement complet de 2 à 8 médicaments. Ce sont des médicaments tels que "Menalgin", "Magnesium phosphoricum", "Hamomilla" et d'autres. Ce traitement est également effectué sous la surveillance d'un médecin.

Moyens sans drogue pour réduire la douleur pendant la menstruation

1. Beaucoup recommandent de mettre un coussin chauffant chaud sur l'abdomen. Mais ici, vous devez faire très attention.

  • Parce que la douleur peut diminuer,
  • Mais le saignement va s'intensifier.

2. Le froid sur l'estomac aidera à geler la douleur. Le sac avec de la glace est placé dans une serviette et sur le dessus du vêtement, sur le ventre pendant 10-15 minutes, pas plus longtemps.

3. Tisanes, infusions, décoctions. Ils peuvent être pris à la fois pendant la menstruation et entre eux. Les antispasmodiques naturels incluent

  • Camomille drogue. Pour infusion 1 cuillère à soupe. Fleurs de camomille infusées avec un verre d'eau bouillante, infusées pendant 20 minutes, filtrées. Buvez pendant la journée l'estomac vide, 30 minutes avant les repas, 1/3 tasse.
  • Origan ordinaire. Pour infusion 1 cuillère à soupe. herbes brassées avec un verre d'eau bouillante, infusées pendant 20 minutes, filtrées. Boire pendant la journée l'estomac vide, 30 minutes avant les repas pour 1/3 tasse
  • Menthe Pour ce 1 er. l brassé avec un verre d'eau bouillante, infusé pendant 20 minutes, filtré. Boire pendant la journée l'estomac vide, 30 minutes avant les repas, 2 cuillères à soupe.
  • Feuille de framboise Pour cela 3 c. brassé avec un verre d'eau bouillante, infusé pendant 20 minutes, filtré. Buvez pendant la journée l'estomac vide, 30 minutes avant les repas, par petites gorgées.

Ne tolérez jamais de douleur intense et durable pendant vos règles!

Contactez immédiatement votre gynécologue! Seul un médecin, après un examen et des recherches supplémentaires, sera en mesure de vous donner le diagnostic correct. Dans certains cas, vous devrez peut-être consulter un endocrinologue, un hématologue. Le gynécologue choisira individuellement pour vous des analgésiques, des contraceptifs, des herbes médicinales qui vous conviendront.

Mais environ dix pour cent des femmes souffrent tellement de la douleur qu’elles ne peuvent pas conserver le même .serp-item__passage. Une attention particulière doit être portée si les spasmes douloureux persistent au-delà de la menstruation et sont accompagnés d'une hémorragie si.

Il est souhaitable de détendre le tonus musculaire, qui est l’une des causes des crampes et des sensations de tiraillement au cours du syndrome prémenstruel et pendant les premiers jours de la menstruation. Pour ce faire, vous pouvez faire des squats jusqu'à dix fois.

Causes de malaise

Des crampes dans l'utérus peuvent survenir pour plusieurs raisons. Ceux-ci comprennent:

  • Le processus inflammatoire dans le corps ou près de lui.
  • L'ovulation
  • Dysenterie
  • Système urinaire colique.
  • Appendicite.
  • Après un avortement.
  • L'apparition du symptôme du muscle de poire.
  • Fibromes utérins.

Les crampes dans l'utérus sont causées par la contraction des muscles situés dans le bas de l'abdomen, ainsi que par la violation du système urogénital. Une autre cause peut être des règles douloureuses ou des maladies des organes pelviens. Les spasmes, douleurs de l'utérus ne peuvent être ignorés et traités indépendamment. Quand ils se produisent, vous devriez demander l'aide d'un spécialiste.

Parfois, des spasmes dans l'utérus peuvent survenir chez les femmes enceintes. Cela se produit lors d'une interruption de grossesse spontanée (fausse couche) et pendant la grossesse en dehors du corps (grossesse extra-utérine).

Spasmes pendant la grossesse extra-utérine

S'il y a des crampes et des douleurs qui ressemblent à des contractions, cela peut indiquer une grossesse en cours de développement en dehors de l'organe. Cela est dû au fait que l'œuf fécondé n'a pas traversé le chemin de l'utérus et est resté coincé dans la trompe de Fallope. Dans ce cas, la femme ne saignera pas.

Une telle grossesse est rejetée par le corps et une fausse couche spontanée se produit. Les spasmes de l'utérus et des trompes de Fallope exfolient progressivement l'œuf du mur. Malheureusement, le corps est parfois incapable de s'en sortir seul et une intervention chirurgicale urgente est nécessaire. Si cela n'est pas fait, alors avec une augmentation de l'ovule, il peut casser le tube. Les spasmes utérins après le détachement de l'embryon se poursuivront jusqu'à ce qu'ils quittent le corps.

Les contractions et les spasmes de l'utérus peuvent être dangereux pour les femmes en âge de procréer, surtout si elles sont à risque. Ceux-ci incluent le beau sexe:

  • après la grossesse en dehors de l'utérus,
  • avec infertilité des trompes
  • souffrant de maladies inflammatoires de l'utérus et de ses appendices,
  • qui prennent ou ont pris des contraceptifs progestatifs.

Spasmes utérins avec algoménorrhée

Souvent, un fort spasme dans l'utérus apparaît avant le début de l'algoménorrhée (menstruel, accompagné de douleur). Un spasme apparaît pour une raison quelconque. Parmi ceux-ci, vous pouvez citer:

  • Dysfonctionnements dans les processus métaboliques.
  • Les terminaisons nerveuses sont très sensibles.
  • Pathologie organique des organes génitaux.
  • Violation de la structure de l'utérus et de son col utérin.
  • Mauvais positionnement de l'utérus.
  • Malformations des organes génitaux.

Les causes des spasmes avant la menstruation ne sont pas encore bien comprises et les recherches se poursuivent.

Les menstruations douloureuses commencent à un jeune âge chez les personnes asthmatiques. Cependant, il est accompagné de spasmes de l'utérus. Les personnes atteintes du système nerveux labile sont également sensibles à ces maladies. Parfois, elle hérite de mère en fille. La plupart des gens qui sont sujets aux spasmes liés à l’algoménorrhée le prennent pour acquis. Ils ne vont pas chez le médecin et ne boivent pas d'analgésiques, bien que la maladie doive être traitée. Un médecin doit être consulté lors de l’apparition de la menstruation, après l’apparition de douleurs et de spasmes.

Traitement des spasmes

Le traitement des spasmes implique l’utilisation de médicaments antispasmodiques (par exemple, No-shpa, Papaverin), qui détendent les muscles, suppriment les tensions et rétablissent les niveaux de neurotransmetteur. Aussi prescrit des massages et réchauffement. Un traitement aussi complexe s’acquitte bien de sa tâche et soulage les spasmes utérins. Cependant, l'auto-médication est interdite. Si vous avez des maux de cette nature, vous devez contacter immédiatement un gynécologue. Il examinera et diagnostiquera, après quoi il prescrira un traitement. Il ne peut être interrompu sans l'autorisation du médecin.

Thérapie à base de plantes

Pour ce faire, utilisez des massages, un échauffement ou un bain chaud. Pendant le massage, la circulation sanguine dans la zone douloureuse et spasmée s'améliore et la relaxation musculaire se produit. Dans le même temps, la circulation sanguine est rétablie.

Réchauffer ou prendre un bain chaud contribue également à la relaxation musculaire, mais uniquement dans ce cas-ci à cause de l’effet de la chaleur sur le corps.

Phytothérapie

Plusieurs plantes sont capables d’éliminer le tonus des muscles de l’utérus et d’autres organes.

Supprimer les vibrations de l'utérus aidera viburnum. Il a des propriétés antispasmodiques. Les infusions de cette plante sont capables d’affaiblir et d’éliminer complètement les crampes, la douleur pendant les règles, ainsi que de détendre le système nerveux.

Les infusions et décoctions de gingembre aident à améliorer la circulation sanguine. Pour cette raison, les spasmes sont supprimés.

Cette plante améliore également la circulation sanguine. C'est très facile à trouver. De cela cuit gruau, infusions et décoctions.

C'est une plante très commune et célèbre. Il possède des propriétés antispasmodiques et un effet calmant.

Causes des spasmes

Le processus physiologique, à savoir la contraction de l'utérus pour le rejet et l'élimination des muqueuses et du sang du corps, explique la nature des sensations douloureuses ressenties pendant la menstruation. Au cours de cette période, le niveau de prostagladines, hormones responsables de la réduction des muscles lisses de l’utérus, augmente. Et plus leur concentration dans le sang pendant la menstruation est élevée, plus la douleur est vive.

Les principales raisons qui provoquent un spasme douloureux dans le bas-ventre avant les menstruations et, tout au long de celles-ci, sont les suivantes:

  • maladies du système urogénital, nommément processus infectieux et inflammatoires des organes pelviens, fibrome, myome, endométriose, divers kystes, polypes, tumeurs oncologiques, etc.
  • troubles hormonaux,
  • seuil de douleur élevé
  • manque de liquide dans le corps,
  • manque de vitamines et de minéraux
  • mode de vie sédentaire
  • la présence d'un dispositif intra-utérin,
  • les conséquences de l'accouchement traumatique et de l'avortement.

Comment réduire la douleur intense pendant la menstruation

Pour réduire les spasmes douloureux, chaque fille et chaque femme ne se rend pas à un rendez-vous avec un gynécologue, mais prend des médicaments. Ceci est justifié s'il n'y a pas de violations graves dans le corps. Mais le traitement sans équivoque chez le médecin nécessite une situation dans laquelle une femme, au cours de ses règles, souffre tellement de douleur qu'elle ne peut pas travailler. Il est également utile de demander à un spécialiste si les spasmes ne peuvent pas être soulagés avec des analgésiques lorsqu'ils sont perturbés pendant plus de deux jours.

Une attention particulière doit être portée aux règles, qui, en plus des douleurs spasmodiques, sont également accompagnées de vertiges, de nausées, de vomissements, de selles bouleversées et d'une perte de conscience. Ces conditions sont généralement associées à des saignements abondants. Comme vous pouvez le constater, la situation s’avère plutôt triste. Par conséquent, vous ne devriez pas connaître le destin ni souffrir seul, il serait plus correct de consulter un spécialiste, de vous faire tester et, si possible, de corriger ou de corriger le processus naturel de libération du sang (menstruation) afin qu’il se déroule de manière plus confortable.

Pour soulager la douleur avant et pendant la menstruation, vous pouvez vous tourner vers les médicaments et les remèdes populaires, ces derniers montrent leur efficacité en combinaison avec les médicaments traditionnels. Il est important de choisir les bonnes pilules en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps et de la nature de la douleur. Ils doivent être pris en fonction de la posologie recommandée.

Pour soulager la douleur menstruelle, aidez les antispasmodiques. Ce sont les pilules No-shpa, Papaverin, Spasmol, Spazgan, Buscopan et autres. Ils sont pris seuls ou en association avec des médicaments non stéroïdiens (ibuprofène, naproxène, piroxicam).

Notez que les comprimés non stéroïdiens sont des analgésiques très efficaces. L'effet du médicament commence trente minutes après l'administration et dure jusqu'à huit heures. Cependant, ils ont des contre-indications. Les pilules doivent être oubliées pendant la grossesse et l'allaitement, avec des maladies du foie et des reins, des ulcères d'estomac et, bien sûr, avec une intolérance individuelle aux composants du médicament.

Pendant les menstruations et devant eux, prenez des analgésiques. Les comprimés "Analgin", "Baralgetas" et autres soulagent la douleur pendant une demi-heure. Cependant, avant de les prendre, vous devriez lire les instructions, car ils ont des contre-indications. Les analgésiques sont interdits pour les violations du processus de formation du sang, l'asthme bronchique, etc. En outre, vous devez toujours vous rappeler de l’intolérance individuelle des médicaments et du strict respect du dosage.

Aujourd'hui, toutes les femmes utilisent pendant la menstruation un enduit spécial «Frauplast», fabriqué en Allemagne. Cet outil a un effet de réchauffement qui peut réduire considérablement les douleurs dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos.

En plus des médicaments indiqués, il existe également des remèdes hormonaux et homéopathiques. Cependant, le premier doit être pris strictement selon la prescription du médecin, qui doit choisir le dosage et la concentration d'hormones nécessaires. Un tel traitement permet non seulement d'arrêter la douleur déjà formée, mais également d'empêcher son développement. Par conséquent, ils sont prescrits avant les règles, en tant qu'agent thérapeutique.

L'utilisation de remèdes homéopathiques nécessite une approche intégrée et un spécialiste du soutien.

Méthodes traditionnelles de réduction de la douleur pendant la menstruation

Pour réduire la douleur liée aux menstruations, depuis l’antiquité, nos arrière-grands-mères et nos grands-mères se sont tout d’abord tournées vers l’aide de leur mère - la nature. Avant le début des jours critiques, il est recommandé de boire des décoctions et des tisanes à base de camomille, d'origan, de menthe et de feuilles de framboisier.

Un coussin chauffant chaud et froid aide également à réduire la douleur. Mais avec la chaleur, il faut faire attention. Il est nécessaire de faire de telles applications uniquement avec de très fortes douleurs et en l'absence de médicaments anesthésiques, car la chaleur élimine bien les sensations douloureuses, mais augmente la quantité de sang sécrétée, ce qui peut provoquer des saignements.

Il est préférable de privilégier les compresses froides. Ils devraient être faits pas plus de quinze minutes. Le froid est appliqué sur le bas-ventre par-dessus les vêtements. La douleur diminue progressivement. Il est nécessaire d’utiliser les méthodes nationales très soigneusement et, au mieux, après avoir consulté le médecin.

Et en conclusion, vous ne devriez jamais supporter la douleur ni la noyer aveuglément avec un grand nombre de médicaments. Vous devez prendre soin de votre santé. N'oubliez pas que seul un spécialiste, sur la base d'un examen complet, peut vous prescrire un traitement adéquat et des analgésiques adaptés à votre corps.

Causes de la colique spasmodique

Les causes de la douleur sont compréhensibles. Lors du processus de rejet de la muqueuse muqueuse de l’utérus de l’intérieur, lorsqu’elle se prépare à recevoir un ovule fécondé, des contractions utérines se produisent. La membrane non réclamée avec le sang sort, ce qui s'accompagne d'une augmentation du niveau d'hormones (prostaglandines), ce qui provoque la contraction des muscles lisses de l'utérus. Avec une augmentation de leur production peut augmenter la douleur.

Si nous considérons les causes courantes de douleur pendant la menstruation, nous pouvons citer les suivantes:

  • mise en scène du dispositif intra-utérin,
  • déséquilibre des hormones sexuelles,
  • avortement / accouchement récent,
  • haute sensibilité à la douleur
  • faible activité physique,
  • une nutrition déséquilibrée ou irrégulière,
  • manque de magnésium / calcium dans le corps,
  • violation du régime d'alcool, ce qui conduit à un apport insuffisant d'eau dans le corps.

Gynécologique

La douleur mensuelle peut également être caractérisée par un certain nombre de maladies dans le domaine de la gynécologie:

  • oncologie de l'utérus,
  • processus inflammatoires dans la région pelvienne de nature infectieuse,
  • la présence de courbure utérine,
  • maladie de fibrome,
  • détection de polypes / polykystiques / kystes,
  • développement de fibromes,
  • diagnostic de l'endométriose.

Qu'est ce qui détermine les symptômes douloureux

Les symptômes de la douleur pendant la menstruation sont en grande partie physiologiquement naturels et ne résultent d'aucune anomalie. Lorsque les menstruations passent à la deuxième phase avec une modification de la composition hormonale, les prostaglandines obligent les muscles utérins à se contracter pour rejeter la couche endométriale. Les femmes qui ont plus de ces hormones auront des sensations plus sensibles. Ceci, bien sûr, ne peut être évité, mais il est tout à fait possible d'atténuer la situation. En cas de douleur intense, il ne suffit pas de prendre des médicaments contre la douleur, ce qui aide souvent dans une telle situation. Il est alors conseillé de consulter un médecin. Vous devrez peut-être suivre un traitement particulier.

On sait que la santé dépend en grande partie de la nutrition (quoi, comment, quand et combien de fois une personne mange) et de la menstruation, ou plutôt de la façon dont elles coulent ne font pas exception. De la diète et de la diète, la douleur de la menstruation dépend presque directement. Lorsque la quantité d'hormones (prostaglandines) augmente, il est démontré à la femme de bien manger, éliminant ainsi les aliments sucrés et salés de son menu. Il convient de noter que c'est assez difficile, car c'est au cours de cette période, dans le contexte des processus physiologiques, que le besoin de cet aliment particulier augmente. Par conséquent, afin d'éviter les sensations intenses de douleur aux jours critiques, certaines restrictions doivent être introduites:

  • refus de la pâtisserie avec présence de crème (gâteaux / gâteaux / pâtisserie sucrée),
  • les plats frits / gras / épicés excluent,
  • substitut de sucre miel
  • cuire à la vapeur, faire bouillir,
  • limiter la consommation de chocolat à une tuile par semaine
  • manger des fractions / petites portions,
  • limite de sel, mais pas du tout exclu du régime,
  • mangez principalement des céréales, des produits laitiers, des fruits / légumes, du pain de grains entiers.

Bilan vitaminé et minéral

La cause de la douleur pendant la menstruation due à un manque de minéraux / vitamines dans le corps ne peut pas être exclue. Des spasmes douloureux surviennent principalement avec une carence en sodium, calcium, magnésium. Il est conseillé de reconstituer les nutriments nécessaires en complétant votre nutrition ou en complétant le complexe de vitamines et de minéraux. Les préparations modernes de vitamines contribuent à un soulagement rapide et significatif de cette affection. Faites également attention aux vitamines spécialement conçues pour la santé des femmes.

Mauvaises habitudes

Il est établi que les femmes qui ont de mauvaises habitudes et abusent du café, de la nicotine et de l’alcool souffrent beaucoup plus souvent de la douleur pendant la menstruation que celles qui adhèrent à un style de vie inoffensif.

  • Les femmes fumeurs endommagent irrémédiablement leur corps. Avant l'apparition des règles, la nicotine contribue au rétrécissement des vaisseaux sanguins et à la détérioration de la circulation sanguine. La douleur et les crampes se produisent en raison d'une circulation sanguine altérée et d'un dysfonctionnement de l'utérus.
  • L’effet négatif de l’alcool sur le corps et des saignements périodiques pose des problèmes. Le liquide est retenu, la fonction intestinale est perturbée et ses spasmes provoquent le spasme des muscles utérins. En outre, le cycle douloureux des règles est aggravé par une faiblesse générale et un malaise, une intoxication par des toxines.
  • La passion du café n’est pas non plus bénéfique pour le corps féminin. La caféine est une astuce car elle ajoute de l'énergie à une personne, comme si vous la prêtiez pour qu'elle puisse être restaurée longtemps. Les huiles contenues dans cette boisson ont un effet négatif sur la microflore intestinale. Le système nerveux est irrité, ce qui contribue à renforcer la perception de la douleur.

Les femmes dont l'équilibre mental est différent ne souffrent presque pas de douleurs avant le début de la menstruation.

Comment réduire la douleur

Les sensations douloureuses désagréables au cours de la période menstruelle et avant qu'elles ne commencent doivent être éliminées sans équivoque. Pour cela, il existe différentes méthodes, chacune des femmes pouvant choisir la manière la plus appropriée.

  • Calmez le système nerveux et donnez-lui un repos qui contribue à: une musique agréable, la méditation, le dessin, la nature et d’autres activités pouvant être agréables.
  • Faites des exercices simples. Cela aidera à détendre l'utérus et à éliminer la douleur. S'agenouillant les fesses pour appuyer sur les talons, le torse s'incline sur le sol et s'attache à la surface du sol avec son front. Être dans cette position autant qu'il le voudra. La douleur est soulagée.
  • Les bains chauds constituent un excellent effet relaxant, en particulier avec l’ajout de sel de mer / soda à la consommation. Les procédures sont bien faites tous les jours.
  • La natation est le moyen idéal pour se débarrasser des crampes douloureuses. Puisque l'eau agit de manière apaisante et que les mouvements qui se produisent pendant la nage, soulagent la tension de l'utérus.
  • Récemment, il a été recommandé aux femmes souffrant de règles douloureuses de masser certaines zones afin de soulager la douleur (une zone située juste sous le nombril de la cavité au-dessus des talons). Prévenir la douleur avant la menstruation aide l'intimité intime. Dans ce cas, l'orgasme contribue beaucoup à la relaxation des muscles de l'utérus.
  • Cependant, avec des sensations douloureuses à cette période, il existe aussi des situations pathologiquement difficiles, où on ne peut pas se passer de l'aide de médecins.

Antispasmodiques

Ce type de médicament est autorisé pour un usage indépendant. Ces médicaments ne prennent pas plus de deux jours. Les contre-indications sont les suivantes: allergie, glaucome, insuffisance hépatique / cardiaque / rénale, hypotension artérielle.

Nous parlons de pilules: Nope, Papaverine, Spazgan, Halidor, Buscopane, Spasmonet, Spasmole.

Anti-inflammatoire

Ce groupe de médicaments soulage également la douleur. Les comprimés de Piroxicam, l'ibuprofène, le paracétamol, le nurofen, le naproxène et le kétoprofène sont pris après un repas, lavés à grande eau avec beaucoup d'eau. D'autres boissons à boire ne fonctionneront pas. L’effet de l’anesthésie peut être attendu dans une demi-heure et s’appuie sur une période de six à huit heures sans douleur. Vous pouvez prendre des médicaments pendant quatre jours tout au plus. En cas de vomissement ou de nausée, il est recommandé d'utiliser des suppositoires rectaux du même nom.

Médicaments contre-indiqués pour les patients atteints de maladies des reins / du foie, d’allergies et d’ulcères du système digestif. Ne prenez pas d'anti-inflammatoires pour les mères qui allaitent.

Analgésiques

Des médicaments contre la douleur, vous pouvez utiliser des comprimés Analgin, Novalgin, Baralgetas. Ils aident à soulager la douleur pendant six heures. Non recommandé pour ceux qui souffrent d'une sensibilité élevée aux médicaments, ainsi que pour les asthmatiques et ceux dont la fonctionnalité de formation du sang est altérée. L'insuffisance hépatique ou rénale est également une contre-indication sérieuse.

Pas mal prouvé le patch anesthésique production allemande Frauplast. Son effet antispasmodique et réchauffant dure jusqu'à six heures.

Méthodes et moyens populaires

Parmi les moyens des guérisseurs traditionnels, les plus populaires sont les suivants:

  • Pour réduire la douleur sur l'abdomen, placez un coussin chauffant avec de l'eau chaude. Cependant, en réduisant les spasmes, les saignements peuvent devenir plus forts, cette méthode nécessite donc une approche prudente.
  • Sur l'abdomen, vous pouvez mettre le froid sous la forme d'un sac de glace enveloppé dans un tissu. Cette compresse est appliquée sur les vêtements et pas plus d'un quart d'heure.
  • Recevez une tisane ou une décoction de camomille, d'origan, de menthe et de feuille de framboise. Sur une cuillère à soupe de plantes sèches ou fraîches, brasser dans un verre d'eau bouillante et laisser infuser vingt minutes. Ensuite, le liquide doit être filtré et bu avant les repas pendant une demi-heure, pas plus d'un tiers de verre par petites portions.

Dans les cas où de fortes douleurs apparaissent au cours du mois et que vous ne pouvez pas les arrêter vous-même, ne négligez pas les conseils du médecin. Le gynécologue sera en mesure d'identifier la cause des crampes douloureuses et de fournir une assistance efficace. Il est possible que la supervision de spécialistes de profil différent soit nécessaire.

Symptômes de spasmes mensuels

Un inconfort pendant la menstruation apparaît le premier jour du cycle. Ils se caractérisent par l'apparition de douleurs tiraillantes dans l'abdomen, qui s'étendent parfois jusqu'au bas du dos. Les crampes menstruelles peuvent avoir une intensité différente, accompagnées de vertiges, de nausées, de détérioration du bien-être général, de faiblesse.

Si ces symptômes apparaissent tous les mois, alors que la femme ne ressent pas une douleur insupportable et que l'inconfort disparaît au 2-3ème jour de la menstruation, cette affection est considérée comme normale et ne nécessite pas de traitement spécial. Pour soulager la maladie, le médecin peut vous prescrire un antispasmodique.

Si une femme ressent une gêne qui aggrave considérablement son état et provoque une douleur insupportable, elle devrait consulter un médecin, car ces symptômes indiquent le développement de processus pathologiques dans le corps. Vous pouvez également suspecter la maladie par l'apparition des symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle
  • acné, acné,
  • Trouble GIT,
  • saignements menstruels abondants.

En outre, vous devez contacter un spécialiste si les troubles désagréables ne disparaissent pas après avoir pris des analgésiques, alors que la douleur augmente avec le temps.

Comment pouvez-vous aider une femme

Pour atténuer les sensations douloureuses qui apparaissent sur le fond de la contraction du muscle utérin pendant la menstruation, une femme devrait consulter un médecin qui, sur la base des données de diagnostic, vous prescrira un médicament ou un remède à base de plantes efficace.

En plus de l'effet directionnel sur l'élimination des spasmes lors de la régulation, il est recommandé à la femme d'empêcher leur apparition:

  • marche souvent au grand air,
  • se reposer
  • éviter les efforts physiques intenses
  • mener une vie modérément active.

Pour réduire l'inconfort par eux-mêmes, vous pouvez prendre un bain additionné de sel de mer, en vous faisant masser le bas-ventre. Pour ce faire, vous devez appuyer doucement sur la zone située juste en dessous de la cavité ombilicale.

Changement de régime

Il est possible de prévenir les règles douloureuses en modifiant le régime alimentaire. Afin de ne pas provoquer de spasmes sévères, il sera nécessaire d’exclure du menu le sucre, l’alcool et la caféine, qui aggravent considérablement l’état général de la femme pendant ses règles, ce qui entraîne une augmentation de la douleur. En outre, avant la nécessité mensuelle d'abandonner l'utilisation de thé noir, soda, kvas. Pendant le régime, il est nécessaire de réduire la quantité de conserves au vinaigre, aliments qui contiennent une grande quantité de glucides et de graisses nocives: chocolat, chips, sucreries, viandes fumées.

Pour se sentir bien, il est recommandé d'utiliser des céréales, des produits laitiers, une grande quantité de fruits et de légumes. Une attention particulière doit être portée au régime de consommation: une femme devrait consommer au moins 2 litres d’eau par jour.

L'usage de drogues

Si les spasmes avant les règles sont assez forts, il est conseillé à la jeune fille de prendre le médicament, qui avait été précédemment prescrit par le médecin traitant, pour éliminer cet inconfort. Le plus souvent, pour améliorer l'état général est prescrit:

  • analgésiques
  • anti-inflammatoire non stéroïdien,
  • médicaments antispasmodiques.

Pour éliminer les spasmes les plus forts, les experts recommandent des analgésiques: Analgin, Baralgetas, Novalgin. De tels médicaments ne sont pas recommandés pour l'accueil en présence d'asthme bronchique, d'une réaction allergique aux composants du médicament, d'insuffisance hépatique.

Les antispasmodiques sont utilisés seuls ou en association avec d'autres médicaments prescrits par un médecin selon les indications individuelles. Si l'effet thérapeutique après la prise du médicament ne se produit pas dans les 2 jours, la femme doit consulter un spécialiste. Parmi les antispasmodiques, les effets les plus importants sont les suivants:

Ces médicaments ne sont pas utilisés pour le glaucome, l'insuffisance cardiaque, les allergies.

Sont prescrits les anti-inflammatoires non stéroïdiens suivants:

Ces fonds peuvent être pris avec des antispasmodiques.

Utilisation contraceptive hormonale

Pour soulager les spasmes pendant les règles, on peut prescrire des contraceptifs hormonaux comprenant des œstrogènes et de la progestérone. Ces médicaments contribuent à l'amincissement de l'endomètre, en raison desquels la production d'hormones de prostaglandines et la contraction des muscles de l'utérus sont affaiblies.

Nommé la réception de la contraception hormonale seulement un spécialiste. En l'absence d'effet thérapeutique adéquat, un traitement à la progestérone peut être suggéré.

Informations générales

Le spasme qui apparaît pendant la période des «jours critiques» est justifié par les processus physiologiques naturels se produisant dans le corps de la femme. Par exemple, un changement dans les niveaux hormonaux, qui commence à la phase 2 du cycle.

Les prostaglandines, une substance ressemblant à une hormone, provoquent une contraction des muscles utérins. Ce processus provoque le rejet de l'endomètre. Le nombre de prostaglandines influe sur l'intensité du mouvement. Plus ces composés sont nombreux, plus le syndrome douloureux est fort.

Un autre facteur déclenchant est la carence en endorphines et en progestérone. En outre, le seuil de douleur peut être augmenté chez la femme.

S'il n'y a pas de maladie

Les raisons pour lesquelles les spasmes apparaissent pendant les règles ne sont pas toutes liées à la survenue d'une pathologie particulière. Le plus souvent, des symptômes désagréables se produisent avec de tels phénomènes et conditions:

  • неправильном питании,
  • отсутствии баланса половых гормонов,
  • недостаточном количестве жидкости в организме,
  • дефиците магния и/или кальция,
  • faible activité physique
  • syndrome post-partum
  • Marine.

Causes pathologiques

Parfois, les spasmes qui surviennent pendant la menstruation sont dus au développement de tels processus pathologiques:

  • l'inflammation
  • une infection
  • myome ou fibrome,
  • polykystique
  • kyste
  • l'endométriose,
  • polypes utérins,
  • courbure utérine.

Dans certains cas, ce symptôme signale le développement d'un processus oncologique.

Quand voir un docteur

Vous ne devriez pas hésiter avec une visite chez le médecin. Le premier signe alarmant est un syndrome douloureux intense qui ne peut être toléré. Ne pouvant pas faire les choses habituelles, de nombreuses femmes pour cette raison sont couchées dans leur lit “en position fœtale”. Un autre symptôme dangereux est l'insensibilité de la douleur aux médicaments. Il est nécessaire de contacter un médecin lorsque la durée de la colique est supérieure à deux jours.

Cette condition peut être combinée avec de telles manifestations:

  • maux de tête
  • vertige
  • nausées et vomissements
  • la diarrhée,
  • évanouissement.

Le sang menstruel peut aussi être très abondant. De gros caillots y apparaissent souvent et la durée des «jours critiques» atteint sept jours.

Aide à la maison

Pour soulager les spasmes pendant les règles, il est recommandé d'utiliser un coussin chauffant. Il devrait être posé dans l'abdomen. Cependant, il faut être prudent, car sur ce fond, les saignements augmentent souvent.

La congélation des spasmes douloureux contribue au froid. Il est recommandé de placer un sac de glace pré-emballé dans une serviette sur le ventre. Ne le laissez pas plus de dix à quinze minutes.

Réduit la puissance des spasmes aide à masser le bas du dos et l'abdomen. Effectuer des mouvements circulaires doux dans le sens des aiguilles d'une montre. La pression sur la région abdominale devrait être faible.

Les extraits de plantes peuvent aider à se débarrasser des crampes. Frais de pharmacie avec effet analgésique, il est recommandé d'infuser et de boire comme du thé. Les bons antispasmodiques naturels sont les décoctions de feuilles pourpres, de menthe, de camomille et d'origan.

Crampes de menstruation. Causes de la douleur et mécanismes d'occurrence. Signes de pathologie

Chaque cycle de femme dure un certain nombre de jours (de 28 à 35 jours) et s'écarte rarement de la norme en l'absence de processus pathologiques. Et le flux menstruel peut prendre de 3 à 5 jours. Les spasmes à court terme de faible intensité pendant la menstruation, qui ne distraient pas une femme de son mode de vie habituel, constituent la norme. Mais un certain pourcentage de femmes peut ressentir un fort spasme, ce qui entraîne une perturbation complète du rythme de la vie pendant la période de menstruation et une diminution de l'activité physique.

Une femme peut avoir des spasmes aigus et crampes pendant les règles, qui se concentrent dans le bas de l'abdomen. Parfois, le syndrome douloureux peut se concentrer dans la région rénale. Une douleur intense pendant la menstruation peut survenir directement en cas de décharge ou quelques jours avant le début de celle-ci. Quel type de syndrome de la douleur peut être dans la nature des attaques à court terme. L'apparition de fortes douleurs pendant la menstruation affecte le corps de la femme, en réduisant les performances et en épuisant le système nerveux. Parfois, des états asthéniques et des troubles de nature vasculaire peuvent accompagner ces manifestations. Certaines femmes peuvent avoir la diarrhée ou des crampes abdominales.

Des crampes aiguës peuvent complètement désactiver une femme.

Causes des spasmes

Quand une femme commence à avoir ses règles, c'est un signe de rejet de l'endomètre qui se développe dans toute la cavité utérine. Ce processus est accompagné d'une perte de sang mineure. Pour séparer l'endomètre, les parois de l'utérus commencent à se contracter intensément, provoquant des spasmes, ce qui entraîne l'apparition de douleurs lors de la menstruation. Après le rafraîchissement de la muqueuse, la récupération commence et à la fin du cinquième jour, le processus est complètement terminé. Après avoir traversé toutes ces étapes, le corps de la femme est prêt à attacher l'œuf au mur de l'utérus. Au cours de cette période, la couche de tissu endométrial se développe rapidement et a tendance à s'épaissir plusieurs fois. Le tissu glandulaire de l'utérus se développe.

Si la fécondation n'a pas eu lieu et que l'embryon n'est pas implanté sur la paroi de l'utérus, l'endomètre meurt et la prochaine période commence, accompagnée de sécrétions menstruelles.

Le symptôme de la menstruation douloureuse a le terme médical algoménorrhée. Les professionnels distinguent les formes primaire et secondaire du symptôme. La forme secondaire est déterminée par la présence de processus pathologiques dans les organes de l'appareil reproducteur et le stade primaire n'a aucun lien avec des perturbations du travail des organes génitaux. L'algoménorrhée peut se manifester par un fort syndrome de douleur pendant la menstruation, ainsi que par une faiblesse et une hypotension artérielle. La principale forme d'algoménorrhée est fréquente chez les filles au physique fragile et disparaît un an après le début des premières règles. Une forme secondaire peut survenir en raison de modifications anatomiques des organes reproducteurs. Les causes de la douleur peuvent être:

  • Excès de prostaglandines. Ces substances, produites dans le corps à partir d'acides gras, peuvent provoquer des spasmes dans les tissus musculaires de l'utérus et entraîner un rétrécissement des vaisseaux sanguins.
  • Faibles niveaux d'endorphines dans le sang.
  • Si une femme a une sensibilité accrue à la douleur, alors toute contraction mineure de l'utérus peut provoquer les sensations les plus fortes.
  • Absence de production de progestérone. Une courte période de maturation du corps jaune (phase lutéinisante) peut provoquer des spasmes.

L'endorphine en grande quantité réduit la douleur des spasmes.

Quand la douleur est un signe de pathologie

Si la menstruation est accompagnée des symptômes suivants, la femme doit faire appel de toute urgence à des spécialistes:

  • Augmentation de la température corporelle, l'apparition de l'acné pendant la menstruation.
  • Si les femmes ont un trouble du système digestif.
  • Douleur intense qui ne cesse de se manifester pendant plusieurs jours.
  • Si une femme ne se sent pas soulagée après avoir pris des analgésiques.
  • Le syndrome douloureux continue à augmenter même après la fin de la menstruation.
  • Le recours obligatoire à un spécialiste nécessite des symptômes de saignement menstruel sévère au cours d'un ou deux cycles.
  • Après une menstruation normale, un cycle commence par des sensations douloureuses.

Équilibre nutritionnel

L'état de santé de chaque personne dépend de ce qu'il mange, de la façon dont il le fait lorsqu'il prend le temps de manger. Tout d'abord, il est nécessaire de réviser le régime, le régime. La nourriture peut sauver des menstruations douloureuses, allez au contraire les provoquer. Si vous ne pouvez pas manger correctement, mangez des aliments sains tout le temps, vous devriez le faire au moins 2 semaines avant le début de la période suivante. C'est lorsque le nombre de prostaglandines commence à augmenter.

Réduire l'utilisation de salé, sucré. Une telle exigence nécessite des efforts particuliers. Avant les règles, on veut vraiment les deux. Les processus physiologiques, les hormones sont également à blâmer pour cela. Par conséquent, il est préférable de tracer une ligne d'équilibre.

  • Abandonner la pâtisserie avec le gâteau à la crème, le gâteau, les petits pains
  • La quantité de sucre à remplir avec du miel, des fruits.
  • Chocolat consommé en quantité limitée - 1 barre de chocolat pour une semaine ou 1 bonbon par jour.

Le manque de sel est tout aussi dangereux que son excès. En cas de menstruation, le sel provoque la rétention d'eau dans le corps, ralentit l'apparition des menstruations, ce qui conduit à l'apparition de spasmes douloureux. Abandonner complètement l'utilisation de sel n'en vaut pas la peine. Un morceau de hareng par jour en bénéficiera.

La nourriture doit être légère et saine:

  • la bouillie,
  • les légumes,
  • des fruits,
  • pain de grains entiers
  • produits au lait aigre.

Il devrait être mangé en petites portions plusieurs fois par jour. Pas 3 fois dans beaucoup. Il est recommandé de cuisiner, cuire à la vapeur et cuire des plats. Il faut refuser frit, gras, tranchant.

Équilibre vitamines et minéraux

La cause des règles douloureuses est une carence en vitamines et en minéraux. Provoque un spasme manque de calcium, magnésium, sodium. Vous pouvez reconstituer l'équilibre avec une bonne nutrition ou un complexe de vitamines. Dans ce dernier cas, l'effet sera ressenti beaucoup plus rapidement. Et la combinaison des deux est garantie pour soulager les spasmes douloureux pendant la menstruation. Il suffit de prendre 1 comprimé par jour pour améliorer l'état général du corps et le rendre résistant à la douleur. Il existe des préparations spéciales-vitamines pour la santé des femmes.

Refus de mauvaises habitudes

Les femmes qui boivent de l'alcool, fument, abusent du café, sont plus susceptibles de souffrir de règles douloureuses. Fumer un corps de femme cause des dommages irréparables. À la veille de la menstruation, la nicotine contracte les vaisseaux sanguins, altère la circulation sanguine, retarde l'écoulement du sang, ce qui provoque des douleurs, des troubles de l'utérus, des spasmes.

L'alcool affecte négativement tout le corps. Détient des liquides, augmente la quantité de toxines, conduit à une faiblesse, un malaise, perturbe les intestins, ce qui dans un état douloureux affecte négativement la fonction des organes génitaux proches. Les spasmes de l'intestin provoquent des spasmes des muscles de l'utérus et inversement.

Le café est indésirable pour quiconque. La caféine rend le corps «endetté». Ajoute artificiellement de l'énergie, puis il faut beaucoup de temps pour la reconstituer. Les huiles contenues dans le café sont capables de renforcer les sensations douloureuses, briser la microflore intestinale. La caféine irrite le système nerveux, dont dépend la perception de la douleur par le corps. Dans le fonctionnement normal du système nerveux, il n’ya presque jamais de spasmes douloureux avant les règles.

Techniques de soulagement de la douleur

Lorsque la menstruation fait son apparition, il faut prendre des mesures pour éliminer les sensations désagréables.

  • Il est nécessaire d'assurer le reste du système nerveux. Écoutez de la musique agréable, méditez, dessinez, tout ce qui procure du plaisir. Passer du temps dans la nature. Faites des promenades.
  • Un exercice simple aide à soulager les règles douloureuses. Si vous les pratiquez tout le temps, éliminez les manifestations de spasmes douloureux qui sont déjà apparues. Un de ces exercices. Tenez-vous sur vos genoux, baissez vos fesses sur vos talons. Pliez le torse sur le sol, appuyez sur son front. Les mains le long de la colonne vertébrale. Restez dans cette position autant que vous le souhaitez. Dans cette position, les parties génitales sont détendues, les muscles de l'utérus se relâchent, la douleur disparaît.
  • Les bains à l'eau tiède aideront à détendre les muscles de l'utérus avant les règles, à ranger le système nerveux. Si vous ajoutez 1 tasse de bicarbonate de soude dans le bain, l'eau de mer, la relaxation musculaire va suivre au bout de 5 à 10 minutes. Les traitements quotidiens de l’eau avant les menstruations aideront à éviter la douleur.
  • La natation - le meilleur moyen de soulager rapidement les spasmes, de se débarrasser de la douleur avant les règles. Premièrement, l'eau a un effet bénéfique. Deuxièmement, l'exercice. Les mouvements tout en nageant permettent au corps de prendre une pose dans laquelle l'utérus n'est pas sous tension.

  • Nouvelles approches pour le traitement des crampes menstruelles. En influençant un certain point du corps, vous pouvez réduire les règles douloureuses, soulager la douleur. Il est nécessaire d'appuyer sur la zone située sous le nombril ou de masser les dépressions sur les jambes au-dessus des talons.
  • Avoir des relations sexuelles avant la menstruation avec un orgasme puissant est le meilleur moyen de détendre les muscles de l'utérus et de prévenir la douleur.

Dans les situations difficiles, un traitement médicamenteux est nécessaire.

Traitement de la douleur avant la menstruation

Supprimer le spasme aidera le médicament sur la base de la plante No-shpa. Le traitement peut commencer dès les premiers jours de la menstruation, si la situation se répète à plusieurs reprises. Prenez le médicament 3 fois par jour, 2 comprimés. La douleur disparaît après 10-20 minutes. Depuis Nosh-pa n'a pas d'effet analgésique, mais agit sur la cause de la douleur. Améliore le fonctionnement de l'utérus, détend les muscles. Le médicament n'a pas de contre-indications, effets secondaires.

Le groupe des antispasmodiques comprend:

  • Spasmalen,
  • Spazmalgon,

  • Kombispasme
  • Spazgan,
  • Papaverine.

Les médicaments non stéroïdiens pour le traitement de la douleur menstruelle sont utilisés pour obtenir un effet rapide. Les médicaments ont un effet anti-inflammatoire:

Un analgésique peut être utilisé pour fournir un traitement instantané. Tous les moyens qui finissent avec. Analgin est le plus couramment utilisé.

Si la situation de sensations douloureuses se répète plusieurs fois, il est nécessaire de faire appel à un médecin. Le spécialiste vous prescrira le traitement approprié, un médicament approprié.

Saignements abondants et des crampes

Vous pourriez avoir des fibromes utérins. Il s'agit d'une lésion bénigne de l'intérieur ou de l'extérieur de la paroi musculaire de l'utérus. Ce qui les cause n’est pas clair, mais les fibromes sont très fréquents, en particulier chez les femmes âgées de 30 à 40 ans. La douleur que vous ressentez est décrite comme "hors échelle", peut être causée par une inflammation ou simplement par le fibrome lui-même, ce qui exerce une pression sur l'utérus.

Que faire: Renseignez-vous auprès de votre obstétricien-gynécologue et dites-nous quels sont vos symptômes. Votre médecin vous prescrira probablement plusieurs tests qui vous aideront à déterminer si vous avez des fibromes et si vous devez les retirer. Cela dépend de nombreux facteurs, notamment de l'endroit où il se trouve et de sa taille (ils peuvent être petits comme des boutons ou gros comme un pamplemousse). Dans le même temps, les fibromes sont sensibles à l'œstrogène, en recevant des médicaments hormonaux, vous pouvez réduire la douleur.

Légère douleur constante

Vous pouvez avoir une maladie inflammatoire pelvienne. Infections graves de l'utérus, des ovaires et / ou des trompes de Fallope. Les IST non traitées, telles que la chlamydia ou la gonorrhée, qui ne présentent souvent aucun symptôme, ont tendance à causer des maladies inflammatoires.

C'est une sorte de douleur faible, pas forte et poignardée, mais ce n'est pas très pratique. Et lorsque vos règles commencent, vos crampes normales augmentent et vous ressentez plus de douleur liée aux maladies inflammatoires.

Que faire: «Rencontrez votre obstétricien-gynécologue, faites-vous tester et prenez des antibiotiques le plus tôt possible. Les infections sont complètement guéries, mais si elles ne sont pas traitées pendant longtemps, des tissus cicatriciels peuvent se former, ce qui affecte votre fertilité.

Douleur aiguë d'un côté

Cela peut provenir de la torsion de l'ovaire. La torsion ovarienne se produit lorsque quelque chose (comme un kyste) provoque une torsion de celui-ci, bloquant ainsi son propre flux sanguin. C'est un type de douleur très intense qui nécessite de véritables soins médicaux d'urgence. Et peut entraîner une perte de fonction dans cet ovaire.

Que faire: Dépêchez-vous à l'hôpital. Les médecins y feront des échographies et d’autres examens. Si un diagnostic de torsion est diagnostiqué, vous aurez besoin de soins d'urgence - chirurgie laparoscopique. Parfois, l'ovaire peut se dérouler et survivre. Cependant, si l'ovaire semble noir ou non viable, il devra être retiré. Heureusement, un autre ovaire prendra en charge l'ovulation et la production d'œstrogènes si cela se produit.

Crampes douloureuses qui ne suppriment pas les médicaments

Il peut s'agir d'une énométriose, une maladie dans laquelle les tissus utérins migrent vers d'autres organes, tels que les ovaires et les trompes de Fallope, où ils persistent. Au fil du temps, des kystes bénins peuvent se développer à partir de ces tissus. On estime que jusqu'à 10% des femmes sont atteintes d'endométriose, bien que le diagnostic de cette maladie puisse prendre plusieurs années. Et beaucoup de femmes pensent que leurs crampes sont normales. C'est la douleur qui peut vraiment interférer. Et selon l'endroit où l'endométriose est située dans la région pelvienne, cela peut également rendre le sexe douloureux.

Que faire: Consultez votre médecin et parlez de vos symptômes. Il est susceptible de mener une enquête. Parce que les tissus de l'endomètre sont sensibles aux hormones, les contraceptifs oraux ou d'autres médicaments hormonaux peuvent réduire la douleur. Mais le seul moyen de véritablement diagnostiquer l'endométriose est de subir une laparoscopie au cours de laquelle vous pouvez prélever autant de tissus que possible.

Spasmes sévères causés par un dispositif intra-utérin (DIU)

Votre appareil intra-utérin au cuivre (non hormonal) peut ne pas vous convenir. Au cours des trois premiers mois suivant l’introduction du DIU, les petites crampes sont considérées comme une réaction normale du corps.

Que faire: Si cela se répète et que les spasmes augmentent, une échographie est nécessaire. Très probablement, il n’ya rien de grave, mais votre médecin vérifiera et ajustera l’hélice, si nécessaire, et vos spasmes devraient s’apaiser.

Faits en bref sur les crampes menstruelles

  1. Les crampes menstruelles sont des douleurs qu'une femme ressent dans le bas de son abdomen avant ou pendant ses règles.
  2. La douleur peut être légère, modérée ou grave.
  3. Le stress émotionnel peut augmenter le risque de crampes menstruelles.
  4. Les crampes menstruelles peuvent être accompagnées d'autres symptômes - nausée, vomissements, transpiration, maux de tête et diarrhée.
  5. Les crampes menstruelles peuvent être traitées avec des médicaments vendus sans ordonnance, ainsi qu'à la maison.

Comment traiter les crampes menstruelles?

Parfois, des dispositifs intra-utérins aident à soulager les crampes menstruelles.

Dans la plupart des cas, les crampes menstruelles peuvent être soulagées avec des produits pharmaceutiques pouvant être achetés sans ordonnance.

Les antiprostaglandines réduisent les spasmes utérins, réduisent le flux sanguin et soulagent l’inconfort général.

Une liste de médicaments pour les crampes menstruelles peut également inclure des analgésiques tels que l'ibuprofène et le naproxène. Ces médicaments appartiennent au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Les AINS peuvent être pris avec des antiprostaglandines ou séparément.

Si la femme est un bon candidat, le médecin peut recommander des pilules contraceptives pour prévenir l'ovulation et réduire la force des crampes menstruelles. Ces comprimés forment une couche de revêtement plus mince sur la paroi interne de l'utérus (endomètre), où se forment les prostaglandines, ce qui aide à atténuer les crampes menstruelles et à réduire les saignements.

Les pilules contraceptives peuvent être utilisées de façon continue, mais dans ce cas, les femmes doivent respecter le programme avec des pauses mensuelles qui devraient durer de quatre à sept jours.

D'autres types de contraceptifs aident également à réduire les crampes menstruelles, notamment certains types de dispositifs intra-utérins (spirales), d'anneaux vaginaux, de timbres et d'injections.

Si les crampes menstruelles dérangent une femme en raison d'un problème de santé de base, tel que l'endométriose ou les fibromes, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour enlever les tissus anormaux.

Comment prévenir les crampes menstruelles?

Les mesures visant à prévenir les crampes menstruelles peuvent inclure:

  • consommation de fruits et légumes,
  • consommation limitée de matières grasses, d'alcool, de caféine, d'aliments salés et sucrés,
  • exercice régulier,
  • réduction du stress
  • cesser de fumer.

Certaines femmes mentionnent l'aide du yoga et de l'acupuncture, mais ces méthodes de médecine alternative nécessitent une étude plus approfondie.

Si l’une des options ne montre pas d’efficacité au bout de deux à trois mois, le patient doit consulter à nouveau un médecin.

Dans une telle situation, des thérapies plus invasives ou une étude plus poussée du corps peuvent être nécessaires.

Quels sont les symptômes des crampes menstruelles?

Les crampes menstruelles sont généralement décrites comme une douleur sourde, pulsée et spasmodique dans le bas de l'abdomen, légèrement au-dessus de l'os pelvien.

Une liste des autres symptômes de cette maladie peut inclure:

  • douleur au bas du dos
  • nausée
  • vomissements
  • transpiration
  • faiblesse et vertiges,
  • constipation
  • ballonnements
  • maux de tête
  • diarrhée ou selles molles.

Si les symptômes s'aggravent rapidement ou s'ils apparaissent chez une femme après 25 ans, vous devez absolument consulter un médecin.

Comment traiter les crampes menstruelles à la maison?

Les bains chauds peuvent constituer une méthode efficace de traitement à domicile des crampes menstruelles.

Vous pouvez essayer d'atténuer les crampes menstruelles même sans médicament. Les méthodes de traitement à domicile peuvent inclure:

  • appliquer des objets chauds sur le bas-ventre, tels que des bouteilles d'eau,
  • tremper le corps dans un bain chaud,
  • utilisation de dispositifs électrothérapeutiques.

Des chercheurs de l'Imperial College London ont découvert que les ingrédients contenus dans le thé à la camomille pouvaient réduire la gravité des douleurs menstruelles en relâchant l'utérus.

Une autre étude a révélé que la phytothérapie chinoise aidait parfois à réduire les crampes menstruelles, mais les auteurs de cette étude demandent une étude plus approfondie de cette relation.

Certains traitements diététiques, notamment les suppléments à base de plantes et de vitamines, peuvent également aider les femmes qui souffrent de crampes menstruelles. Il peut s'agir par exemple de produits à base de lavande, d'aneth, à base de pycnogénol, associés à des risques d'effets secondaires très faibles.

Selon les résultats d'une autre étude, des scientifiques ont suggéré que le gingembre moulu puisse aider les femmes pendant la menstruation s'il est pris au cours des trois ou quatre premiers jours du cycle.

Mais un repos adéquat, un sommeil sain et une activité physique régulière avec une probabilité plus élevée peuvent être des facteurs qui amélioreront la condition du corps.

Pourquoi les crampes menstruelles se produisent-elles?

Les crampes menstruelles se manifestent souvent par une douleur aiguë au bas de l'abdomen.

Une fois pendant environ 28 jours, si le sperme n'entre pas dans l'utérus pour féconder l'ovule, l'organe commence à se contracter et à repousser sa paroi interne (endomètre).

Ce processus déclenche des substances analogues aux hormones appelées prostaglandines.

Les prostaglandines sont des composés chimiques qui se forment dans la muqueuse de l'utérus pendant la menstruation. Ils provoquent des contractions musculaires et des crampes, similaires aux douleurs du travail. Les prostaglandines peuvent aussi causer des nausées et de la diarrhée.

Ces coupures empêchent le sang de circuler dans la muqueuse utérine. Une autre cause de spasme peut être une concentration élevée de leucotriènes dans le corps pendant la menstruation.

Facteurs de risque

Les crampes menstruelles sont plus susceptibles de toucher les femmes qui:

  • moins de vingt ans
  • connu la puberté à onze ans ou plus tôt
  • ménorragie, c'est-à-dire de saignements abondants pendant la menstruation,
  • jamais donné naissance à des enfants.

Quelles maladies provoquent des crampes menstruelles?

Plusieurs conditions médicales peuvent aggraver les crampes menstruelles.

  • Endométriose - prolifération des tissus de la muqueuse, généralement situés dans l'utérus, à l'extérieur du corps.
  • Myome utérin - tumeurs bénignes et formations dans les parois de l'utérus.
  • Adénomyose - le tissu endométrial se développe dans le tissu musculaire de la paroi de l'utérus.
  • Maladies inflammatoires des organes pelviens (PID) - Maladies sexuellement transmissibles causées par des bactéries.
  • Sténose du canal cervical - La petite taille de l'ouverture cervicale limite les saignements menstruels.

Pin
Send
Share
Send
Send