L'hygiène

Pourquoi il y a des pertes sanglantes chez les femmes

Pin
Send
Share
Send
Send


Tout au long de sa vie, à partir de l'adolescence, une femme sécrète du mucus du vagin. Son intensité, sa couleur et sa structure varient avec la période du cycle menstruel. Et si une femme est attentive à ce phénomène dans son corps, il ne lui sera pas difficile de remarquer des changements.

Les muqueuses vaginales peuvent renseigner sur les processus pathologiques survenant dans le corps ou être un signe de santé complète dans la sphère sexuelle.

Caractéristiques de la production de mucus par le vagin

Les glandes de Bartholin, situées à l'entrée du vagin, et les glandes du canal cervical produisent du mucus.

Il comprend:

  • lymphe,

  • plasma
  • cellules mortes de la peau
  • globules blancs
  • les lactobacilles,
  • acide lactique
  • glycogène.

Tous ces composants fournissent une microflore vaginale normale. Les excrétions protègent le tractus génital de la pénétration de microorganismes pathogènes et de bactéries.

Pour la première fois, la fillette est confrontée au mucus du vagin pendant la puberté. Environ un an avant le début de la première menstruation, un liquide blanchâtre est libéré du vagin.

Lorsque le cycle menstruel devient cyclique, les pertes vaginales changent en fonction de sa phase:

  1. Dans la première phase du cycle, l'œstrogène domine le corps de la femme. Ces hormones rendent la décharge plus fluide et plus rare. La menstruation commence alors et un secret rose qui s'étale du vagin. Après 1-2 jours, le volume sanguin principal est supprimé.
  2. Pendant la maturation du nouvel oeuf (jours après la menstruation) le volume de mucus est seulement 2 ml. Les rejets sont aqueux, parfois avec des amas de particules biologiques.
  3. Quand l'ovulation se produit (milieu du cycle), le volume de mucus augmente plusieurs fois, jusqu’à 4-5 ml par jour. Cela devient plus visqueux et collant.
  4. Dans la deuxième phase du cycle, la décharge devient plus petite.Leur consistance ressemble à une crème liquide.

La progestérone et les œstrogènes sont responsables du processus de modification de la nature des sécrétions muqueuses du vagin. Mais l'endomètre utérin peut également affecter le volume des sécrétions muqueuses. Ainsi, avant la menstruation, le liquide s'accumule dans le corps et une grande quantité de sang afflue - la production de mucus augmente.

Quand la décharge est-elle normale?

Certaines femmes, lorsqu'elles trouvent des sous-vêtements mouillés à la fin de la journée, commencent à utiliser différentes méthodes pour obtenir la sécheresse dans le vagin.

Mais s'il n'y a pas de violations dans le corps, alors l'excrétion de mucus abondant est un processus naturel. Et la femme ne provoque que des violations de la microflore vaginale.

Il est donc important de connaître les caractéristiques des sécrétions vaginales conformes à la norme:

  • mucus clair / incolore

  • il y a des traînées blanches dans sa structure,
  • sur les sous-vêtements ou la bande reste une traînée jaunâtre,
  • il n'y a pas d'odeur ou il est légèrement acide,
  • volume quotidien - 5 ml
  • étirement consistance.

Ces paramètres du mucus peuvent varier légèrement d'une femme à l'autre, car chaque organisme a ses propres caractéristiques et réagit à sa manière aux facteurs environnants et internes.

Causes de la sécrétion de mucus

Dans le corps de la femme peut développer diverses pathologies, qui deviennent les causes de la formation de mucus abondant.

Dans les maladies gynécologiques, des modifications de la consistance et de la couleur de la décharge, une odeur désagréable caractéristique. En outre, la femme est confrontée à des symptômes supplémentaires qui vous font ressentir un inconfort au niveau des organes génitaux.

Effacer les points forts

Le mucus transparent est un écoulement vaginal naturel.

Les principales raisons de son apparition sont les suivantes:

  • les fluctuations des niveaux hormonaux au cours des différentes phases du cycle menstruel,

  • période de gestation
  • augmentation des niveaux d'œstrogène dans le corps,
  • début de l'excitation pendant le contact sexuel,
  • situations stressantes
  • le changement climatique,
  • médicaments hormonaux.

On peut parler du bon fonctionnement des ovaires si le mucus du vagin ne dépasse pas le volume autorisé, n’a pas d’odeur particulière, et ne provoque pas de démangeaisons ni de brûlures au niveau du périnée.

Décharge blanche

Avant et après la menstruation, ainsi que pendant l'ovulation, une femme peut remplacer les pertes blanches par un usage quotidien. Si elles ont une structure homogène et un petit volume, ne vous inquiétez pas.

Les soi-disant blancs sont considérés comme la norme pendant ces périodes du cycle. Dans d'autres cas, lorsque des sécrétions blanches apparaissent dans d'autres phases du cycle et provoquent des symptômes suspects, il est possible que différentes pathologies soient suspectées.

Les causes de ce mucus peuvent être:

  • les inflammations des muqueuses vaginales,

  • inflammation des organes génitaux internes,
  • l'utilisation de produits d'hygiène de mauvaise qualité,
  • infection fongique des organes génitaux,
  • utilisation à long terme de l'hormonothérapie,
  • douches vaginales impraticables,
  • mauvaise hygiène des organes génitaux,
  • maintenir un style de vie sédentaire.

Si vous trouvez une grande quantité de pertes blanches et la manifestation de tout signe de pathologie, vous devez examiner la présence de maladies infectieuses.

Jaunâtre

En association avec des démangeaisons au périnée, une miction douloureuse et une gêne lors des rapports sexuels, un écoulement jaune indique une infection transmissible sexuellement:

  1. Vaginite - Le processus inflammatoire affectant toute la membrane muqueuse du vagin. Le développement de la maladie est causé par l'activité vitale des bactéries pathogènes. Le lancement de leur activité est causé par des dommages mécaniques aux parois vaginales, une réaction allergique aux préservatifs, une forte diminution de l’immunité et d’autres facteurs externes et internes.

  2. Annexite - l'inflammation recouvre les trompes de Fallope et les ovaires. La maladie débute après la pénétration de l'infection par le vagin et le col de l'utérus. Les facteurs d'élimination, l'exposition prolongée au froid, les aliments enrichis inadéquats et le stress font partie des facteurs en cause. Les annexites entraînent une perturbation de la structure de l'endomètre de l'utérus. Le résultat est une douleur dans le bas de l'abdomen et au niveau lombaire, il y a une défaillance du cycle menstruel.
  3. Salpingite - inflammation des trompes de Fallope. Les agents pathogènes pénètrent dans les trompes de Fallope. Leurs moyens de subsistance entraînent des modifications du mucus, il devient jaune avec des plaques purulentes. En outre, la salpingite se manifeste par une douleur intense pendant l'ovulation et la menstruation. Souvent, une femme sur le fond de la maladie augmente la température corporelle, des vomissements et des nausées.
  4. Gonorrhée - processus inflammatoire vénérien qui endommage les muqueuses des organes urogénitaux. Les écoulements jaunes surviennent dans les 2-3 jours suivant l’infection. Dans ce cas, des caillots jaunes et blancs peuvent être présents dans le mucus. Dans certains cas, la gonorrhée ne se fait pas sentir plus d'un mois.
  5. Chlamydia - une maladie de nature infectieuse, dont l'agent causal est la chlamydia. Une femme sort de la décharge jaune de couleur vaginale avec un composant purulent.

Toutes ces pathologies peuvent conduire à la stérilité, aussi une femme ne devrait-elle pas reporter sa visite au gynécologue.

Brown

Si du mucus vaginal présente des taches sanguines ou sanguinolentes, une femme verra une tache brune foncée sur la muqueuse quotidienne.

Une attention particulière doit être accordée à ces sécrétions, car le symptôme indique une violation grave du système urogénital:

  1. Endométrite - inflammation des muqueuses de la cavité interne de l'utérus. En pathologie, l'écoulement brun se produit avant la menstruation, après sa fin et au milieu du cycle. Une endométrite suspectée est possible si une femme a souvent des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen. Le danger de la maladie est un changement structurel dans la coquille de l'organe. Un endomètre endommagé ne peut pas sécuriser la fixation de l'ovule, ce qui rend difficile la conception d'un enfant.

  2. Endométriose caractérisé par une prolifération pathologique de l'endomètre de l'utérus ou du col utérin, qui s'étend au-delà des limites de l'organe. Lorsque la maladie est vaginale, les pertes vaginales deviennent brunes de sang. Après la menstruation, leur volume diminue et la couleur devient plus claire.
  3. Hyperplasie de l'endomètre - croissance anormale et épaississement des tissus des muqueuses utérines. La cause principale de la maladie est le déséquilibre hormonal. Mais avec des pathologies telles que les fibromes utérins, les lésions malignes et bénignes des organes génitaux et des glandes mammaires, on observe également une hyperplasie de l'endomètre. Il est possible de reconnaître la maladie par des sécrétions vaginales prolongées de couleur brune après une menstruation à frottis.
  4. Grossesse extra-utérine. Si l'œuf fécondé est fixé à l'extérieur de l'utérus, la femme peut ressentir une douleur aiguë dans le bas-ventre de plus en plus importante. Dans le même temps du vagin sécrétait du mucus brun avec des patchs succiniques.

Souvent, une modification de la consistance et de la couleur du mucus se produit dans les premiers jours de la prise de contraceptifs hormonaux. Mais dans la plupart des cas, la situation se stabilise après un à deux mois, lorsque le corps s'habitue aux nouvelles conditions.

Les femmes ont l'habitude de voir des saignements pendant la menstruation.

Les inconvénients de la plupart des médicaments sont les effets secondaires. Les médicaments provoquent souvent une intoxication grave, entraînant par la suite des complications des reins et du foie. Pour prévenir les effets secondaires de tels médicaments, nous souhaitons faire attention aux phytoampons spéciaux. Lire la suite ici.

Les causes de mucus avec du sang sont:

  1. Sexe violent Au cours du processus d'excitation sexuelle progressive, il se produit une augmentation de la production de pertes vaginales. Ceci est nécessaire pour l'introduction confortable du pénis. Mais si le partenaire ne fait pas l'effort d'amener la femme dans un tel état, mais envahit brutalement le vagin, les membranes muqueuses de l'organe sont alors blessées. Ce qui conduit à la libération de sang.

  2. Stress psychologique. Des troubles du système nerveux tels que stress, explosions émotionnelles et surcharge de travail provoquent un dysfonctionnement de la fonction de reproduction.
  3. L'utilisation de dispositifs intra-utérins. Dans les 2 semaines suivant l’installation du DIU, on peut observer un mucus abondant avec de petites taches de sang. Cela est dû aux dommages causés aux membranes muqueuses du vagin.
  4. Ménopause. Le mucus sanguin chez les femmes de plus de 45 ans est une manifestation naturelle de la ménopause. Au cours de cette période, l’extinction de la fonction de reproduction et l’échec du cycle menstruel. Jusqu'à la fin de la menstruation, des saignements peuvent être présents à différents jours du cycle.

De plus, la présence de sang dans le mucus est une caractéristique de la formation sexuelle chez les adolescentes. Elle peut aussi choquer une fille après le premier contact sexuel.

Pendant la grossesse

Immédiatement après la fécondation de l'oeuf et sa fixation à la membrane muqueuse de l'utérus dans le corps de la femme, des changements majeurs se produisent au niveau des niveaux hormonaux. Ils affectent, y compris la nature des pertes vaginales.

Leur structure varie selon les périodes de grossesse:

  1. Au premier trimestre, le mucus vaginal n’est pas différent de la décharge qui se produit au cours de la deuxième phase du cycle menstruel.
  2. En raison de l'augmentation des taux d'œstrogènes au cours du deuxième trimestre, l'excrétion devient fluide et abondante.
  3. Jusqu'à la fin de la grossesse, le mucus devrait être léger avec une structure transparente.

Au cours du dernier mois de port d'un enfant, une augmentation significative du débit de mucus du vagin d'une consistance très liquide est possible. Dans ce cas, il est recommandé à la femme de consulter un gynécologue pour identifier le risque d'accouchement prématuré.

Après la menstruation

À la fin de la menstruation, les femmes ont un mucus épais et épais dont le but est de protéger le vagin contre les agents pathogènes.

Dans le cours normal du cycle, il y a peu de sécrétion de jaune ou de blanc. Après la menstruation et jusqu'au début de l'ovulation, la microflore vaginale reste légèrement acide. C'est pourquoi vous pouvez sentir une légère odeur particulière à la sortie.

Pourquoi ça arrive

Les sécrétions vaginales sont divisées en physiologiques - c'est la norme pour les femmes d'un certain âge au stade du cycle, et pathologique, indiquant le développement de maladies sexuelles.

En cas d'écoulement de sang, ils doivent consulter le médecin et faire l'objet d'un examen afin de détecter la maladie, car il est impossible d'établir un diagnostic uniquement par un frottis vaginal.

L'écoulement strié de sang au milieu du cycle menstruel indique une ovulation de l'ovule - une grossesse peut survenir pendant cette période. Les saignements abondants sont considérés comme normaux, ils ne sont pas dangereux pour la femme et aucun traitement n'est nécessaire.

Toutes les formations écarlates de cette période sont divisées en utérin et intermenstruel. Les saignements utérins surviennent chez les femmes à tout âge en raison du développement des pathologies suivantes:

  • érosion
  • endométriose
  • fibrome
  • maladie oncologique
  • tumeurs
  • adénomyose interne
  • sarcome
  • polypes localisés à l'organe principal de la shakie féminine

Tous sont très graves et nécessitent un traitement immédiat, une intervention médicale. Une leucorrhée constante avec un mélange de sang après une intimité indique une érosion du col ou un cancer.

Si elles apparaissent simultanément avec des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, c'est un signe d'inflammation de l'endomètre.

Symptôme désagréable pendant l'absence de menstruation

Pilules contraceptives hormonales

Une décharge striée de sang au milieu d'un cycle peut aussi être pour d'autres raisons.

Les comprimés de protection de nature hormonale donnent l'effet au cours des trois premiers mois de l'utilisation de médicaments.

Si la fille n'accepte pas les hormones, les raisons sont les suivantes:

  • L'utilisation de médicaments qui affectent le cycle menstruel. Cela signifie que contient de l'œstrogène, mais cela se produit au début de l'utilisation des fonds ou à la fin.
  • Acceptation de la contraception d'urgence.
  • Dispositif intra-utérin.
  • Dysfonctionnement de la glande thyroïde, déficit en hormones.
  • Inflammation du vagin due à une infection ou à des MST.
  • Blessures aux organes reproducteurs.
  • Troubles hormonaux.
  • Polykystique.
  • Procédures gynécologiques: cautérisation de l'érosion.
  • Chocs émotionnels, changement climatique.

Les maladies sexuellement transmissibles s'accompagnent généralement non seulement de frottis sanguins, mais aussi de démangeaisons dans la vulve, de douleurs et de sensations de brûlure lorsque la vessie est vide. Une sortie avec du sang peut parler de grossesse extra-utérine ou d'avortement spontané.

Ceci est généralement accompagné par une douleur dans la région de l'aine. La présence de frottis bruns au lieu des menstruations, puis de leur retard, indique la survenue d'une grossesse.

Parfois, lors de travaux physiques intenses ou de rapports sexuels actifs, des microfissures sont obtenues et elles commencent à saigner.

Sang dans un frottis pendant la période prémenstruelle

Des saignements d'intensité variable avant et après les règles se produisent assez souvent chez les femmes. Écoulement de sang écarlate, devenant progressivement plus fort au début de la menstruation - comme il se doit.

Les écoulements bruns, de consistance visqueuse, présents sur les sous-vêtements avant la menstruation indiquent la présence d'une pathologie dans l'utérus: endométriose, polype, hyperplose de l'endomètre. Les formations qui ressemblent au liquide rose clair dans la même période signalent une endométrite chronique ou une endocervicite.

Si le saignement est long et lourd, c'est un signe de dysfonctionnement ovarien. Il faut y mettre fin par des méthodes médicales, puis commencer à traiter la cause de cette pathologie.

Le fonctionnement incorrect des hormones ovariennes, des organes où l'ovule mûrit mensuellement et la production d'hormones féminines, entraîne un décalage du cycle menstruel d'un côté ou de l'autre.

Les raisons pour lesquelles les saignements se produisent avant et après la menstruation sont présentées sous forme de liste:

  • changements hormonaux dus à la maladie ou au stress
  • pathologie du système endocrinien
  • commencer ou arrêter l'utilisation de contraceptifs hormonaux
  • utilisation de la contraception d'urgence
  • traitement médicamenteux

Les excrétions de traînées de sang qui se produisent indépendamment du cycle nécessitent un examen, qui comprend: une visite chez un gynécologue, une analyse de frottis vaginal (bactériologique et microscopique), une colposcopie, une échographie des organes génitaux. Ensuite, passez le traitement requis pour rétablir le cycle de la menstruation.

Les douleurs d'encre s'épaississent pendant la menstruation - quelle est la raison

Pendant la menstruation, il y a un écoulement de sang abondant, mais sa consistance change, ce qui indique une pathologie possible. Si le saignement survient sous la forme de gros caillots sanguins, c'est:

  • courbure congénitale du col utérin
  • violation du processus de coagulation du sang et prédisposition à la formation de caillots sanguins
  • carence en vitamine B
  • tumeurs de l'utérus: polype, myome, endométriose

Après avoir trouvé de tels signes, vous devriez consulter un spécialiste pour un examen, un diagnostic et un traitement.

Caractéristiques pendant la grossesse

Saignement chez la femme enceinte

Le temps d'avoir un enfant pour chaque femme est une période de grande attention à son état.

Une fuite avec des traces de sang pendant la grossesse effraie chaque future mère.

Certes, beaucoup de femmes qui ont eu un tel problème ont éclos et donné naissance à un bébé né à terme.

Les saignements lors du port d'un enfant ne peuvent pas être considérés comme la norme - au premier signe, consultez immédiatement un médecin.

Lorsque la décharge a lieu les jours 6 à 12 après la conception, cela indique que la grossesse a eu lieu.

Ainsi, l'œuf fécondé "vit" dans le mur de l'utérus. De tels saignements sont indolores et disparaissent en quelques heures, au maximum par jour.

Dans ce cas, le traitement n'est pas nécessaire si le saignement ne devient pas abondant. À partir de ce moment, il est bon de prendre soin de votre santé: renoncez à l'alcool et au tabac, reposez-vous davantage, soyez à l'air frais et mangez correctement.

Mais il y a d'autres raisons pour l'apparition de sang pendant la gestation:

  • Violation du fond hormonal. Saignement faible se produit le jour de la menstruation soupçonnée. Les rejets sont abondants ou rares, mais ne durent pas longtemps. La raison en est un manque de progestérone. Cela n'exfolie pas l'endomètre, et si cela ne suffit pas, cela se produit. Une fausse couche peut survenir avec de très faibles niveaux de progestérone.
  • Grossesse extra-utérine. Cela se produit lorsque l'œuf n'est pas fixé dans l'utérus, mais là où il est nécessaire. Se produit avec une inflammation, un manque d'hormones et même du stress. Gardez cette grossesse ne peut pas être. Des saignements intenses et une douleur insupportable à l'aine commencent. Il est nécessaire d'appeler la brigade d'ambulances, sinon le risque de décès augmente.
  • Naissance prématurée. Arrive à tout moment. Comprendre ce qui se passe Une fausse couche peut être une surcharge de l’utérus, des maux de dos et de l’aine, des pertes volumétriques avec une augmentation du contenu en sang Save the fruit ne peut être qu'un médecin, en fonction du statut de la femme. Il est nécessaire d'appeler une ambulance pour de telles manifestations.
  • Fin de grossesse. La douleur à l'aine et les saignements commencent - dans le cas présent, le fœtus n'est plus sauvé, mais la mère a besoin d'une hospitalisation médicale urgente. Si la fausse couche ne se produit pas, la suppuration et l’empoisonnement du sang peuvent commencer, entraînant la mort.
  • Placenta previa. Dans ce cas, il est possible de transporter le fœtus, mais uniquement avec l'aide d'un traitement médical pour préserver l'enfant afin d'éviter le risque de fausse couche.

Les écoulements striés de sang peuvent commencer parce que les parois du vagin se détachent et sont micro-blessées lorsque vous vous douchez, examinez avec un gynécologue ou dans votre intimité.

L'apparition de sang dans le tampon est due à une infection du système génito-urinaire. Elle nécessite un traitement en douceur de la mère pour ne pas nuire à l'enfant. Avant la naissance, il peut y avoir écoulement du sang en raison de l'écoulement du bouchon muqueux.

Dans tous les cas, la détection de sang dans sa lingerie, enceinte doit immédiatement le signaler au médecin. Lui seul peut identifier la cause et trouver le bon traitement dans la situation spécifique qui s’est produite.

À la ménopause

Avec le début de la ménopause, les femmes ont également une variété de pertes, y compris sanglantes. Normal - ce sont des blancs transparents qui ne causent pas de gêne sous forme de démangeaisons et de brûlures.

Dangereuse est la présence de sang dans la tache, considérée comme un signe d'une maladie grave. Si elles apparaissent dans la période initiale de ménopause, ceci est considéré comme normal.

Lorsqu'elles se produisent un an après le début de la ménopause, cela est considéré comme un signe de maladie. Souvent, un tel problème dans le segment de la ménopause parle de déviations mineures et de maladies pouvant être traitées. Mais parfois, c'est le signe d'une maladie grave.

Les causes de saignements au cours de la période considérée sont les suivantes:

  • Changements liés à l'âge. Avec la ménopause, la formation de l'œstrogène, une hormone féminine, cesse progressivement. Cela draine la muqueuse vaginale, de sorte que la moindre action mécanique provoque un microtrauma.
  • Inflammation et lésions infectieuses. L'inflammation se produit à tout âge, l'inflammation du vagin, du col utérin et du muguet est plus fréquente. Parmi les infections, il s'agit de la chlamydia et de la trichomonase.
  • Polypes de l'utérus et sur son cou. Ces formations, généralement bénignes, sont de petite taille - de 3 mm à 3 cm - en raison de la croissance de l'endomètre. Ils saignent de stress mécanique.
  • Perturbation des processus métaboliques. Les modifications du métabolisme des glucides et des lipides dans l'organisme provoquent la pénétration du sang dans la décharge. Cela se produit avec le diabète, l'obésité, l'hypertension.
  • Hyperplasie de l'utérus. La croissance incontrôlée de l'endomètre provoque un saignement, il s'accompagne de douleur à l'aine.
  • Cancer vaginal. Cette maladie est très rare et survient généralement chez les femmes de plus de 60 ans. En cours de maladie, les sécrétions sont fortes ou rares. Cela déclenche également une vidange douloureuse de la vessie et des intestins, une sensation de corps étranger à l'intérieur.
  • Cancer du col utérin. Cette maladie survient assez souvent et semble due au virus du papillome humain. La décharge sent alors fort, et quand l'intima provoque une douleur intense. Une analyse cytologique deux fois par an est nécessaire pour diagnostiquer la maladie à un stade précoce.
  • Cancer de l'endomètre. Dans cette maladie, il y a des saignements graves, mais dans les premiers stades, il y a écoulement brun.

Si vous constatez que ces signes ne doivent pas attendre la fin du saignement, vous devez contacter immédiatement un spécialiste. Les saignements excessifs sont toujours anormaux et dangereux. Dans ce cas, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

Plus d'informations sur le statut des femmes pendant la ménopause, présentées dans la vidéo:

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et cliquez Ctrl + Entréenous le faire savoir.

Causes et mécanismes

Il est nécessaire de rassurer immédiatement les femmes - tous les points saignants n'indiquent pas une pathologie. Un phénomène similaire se retrouve dans la norme. Il repose sur divers processus physiologiques:

  • Formation de la menstruation.
  • Point culminant.
  • L'ovulation
  • Implantation de l'embryon.
  • Période post-partum.
  • Les conséquences de l'avortement.

Ce sont des situations où le mucus et le sang peuvent aller indépendamment du cycle menstruel. Par exemple, chez les adolescentes et les femmes en période de ménopause, les menstruations sont irrégulières et, entre elles, il y aura souvent des pertes similaires. Dans un cas seulement, les ovaires n’ont pas encore pris en compte les changements cycliques, alors que dans le second cas, ils sont déjà en phase de repos fonctionnel.

Les saignements au cours de l’ovulation (au milieu du cycle) et l’implantation de l’ovule ne doivent pas non plus faire peur, s’il ne dure pas plus de 3 jours et qu’il a un caractère très maigre. Et dans les périodes post-partum et post-avortement, il y a une décharge de résidus membranaires déciduales et une restauration de la couche fonctionnelle de l'endomètre, qui peut durer plusieurs semaines. Mais cela correspond aussi à la norme, il n’ya donc aucun sens à expérimenter.

Mais il existe des situations où des pertes vaginales se produisent en raison de la pathologie - gynécologique ou obstétrique. Le spectre des états probables peut être assez large, mais les principales raisons seront:

  • Les infections.
  • Erosion du col utérin.
  • Fibromyomes et polypes.
  • Hyperplasie de l'endomètre.
  • Avortement spontané.
  • Grossesse extra-utérine.
  • Complications placentaires.
  • Traumatisme des voies génitales.
  • Varices du vagin.

Il convient également de noter que la décharge se produit même dans le contexte d'influence externe. Ces facteurs incluent le stress émotionnel, une nutrition médiocre, une contraception irrationnelle, la prise de certains médicaments. Tout cela modifie l'équilibre hormonal naturel du corps de la femme, contribuant ainsi à divers troubles.

Chaque condition nécessite un diagnostic différentiel distinct, car les symptômes peuvent être très similaires. Par conséquent, en constatant que le sang a coulé, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Un spécialiste déterminera leur origine et dira s'il y a une raison de penser à la pathologie.

La décharge du personnage sanglant inspire toujours la peur. Mais si elles sont justifiées, seule une personne compétente déterminera.

Afin de comprendre pourquoi du sang peut être libéré du tractus génital, il est d'abord nécessaire de procéder à un examen clinique. Il comprend l'analyse des informations anamnestiques, des données d'examen général et gynécologique. Tout symptôme nécessite des détails afin de ne rien manquer d’important. Assurez-vous d'établir la nature de la décharge:

  • Couleur: transparent, blanchâtre, avec des nuances marron, jaune ou verte.
  • Volume: maigre ou abondant.
  • Odeur: neutre ou désagréable.
  • Durée: courte ou longue
  • Fréquence: rare ou fréquente.
  • Dépendance au cycle menstruel, lien avec la grossesse.

En outre, il est nécessaire de déterminer s’il existe des symptômes supplémentaires. Parfois, ils peuvent jouer un rôle encore plus important dans le diagnostic que la décharge elle-même. Et pour obtenir une vue globale au niveau clinique, vous pouvez compter sur la confirmation du diagnostic par le biais de recherches supplémentaires.

Si une femme a des pertes vaginales, beaucoup penseront tout d’abord à la lésion infectieuse du tractus génital. L'invasion microbienne peut être accompagnée de l'apparition de traînées de sang ou de fuites diffuses. Sous certaines conditions, les sécrétions acquièrent une forme spécifique:

  • Épais et trouble avec une nuance jaune-vert - avec la gonorrhée.
  • Abondante, liquide et mousseuse - avec trichomonase.
  • Avec des inclusions ressemblant à du caillé blanc et une odeur acidulée - avec candidose.

Le processus infectieux est nécessairement accompagné de signes subjectifs. Une femme ressent une sensation de brûlure et des démangeaisons dans le vagin, une douleur pendant la miction, une gêne lors des rapports sexuels. Parfois, il peut y avoir une douleur lancinante dans le bas de l'abdomen, mais elles sont plus caractéristiques pour la propagation de l'inflammation vers le haut.

Érosion cervicale

Une pathologie gynécologique commune est l'érosion cervicale. Il s'agit d'un processus bénin qui augmente néanmoins le risque de transformation métaplasique de la muqueuse. Pendant longtemps, l'érosion ne s'est pas manifestée. Avec le développement de la pathologie, une femme constate l'apparition de tels signes:

  • Douleurs tirantes dans le bas de l'abdomen.
  • Écoulement muqueux maigre avec des traînées de sang (contact).
  • Douleur des rapports sexuels.

Un défaut sur la membrane muqueuse du cou contribue à l’infection. La décharge acquiert alors un caractère différent en devenant plus abondante et les symptômes subjectifs se développent.

L'érosion cervicale est détectée chez presque une femme sur deux en âge de procréer, ce qui devrait justifier des examens réguliers par un gynécologue.

Fibromyomes et polypes

L'hyperplasie de l'endomètre, les fibromes et les polypes sont largement répandus parmi les maladies bénignes de l'utérus. Leurs signes cliniques sont très similaires. Le plus souvent, nous parlons de syndrome hypermenstruel, qui unit de tels états:

  • Polyménorrhée - longues périodes.
  • Poyoménorrhée - menstruations fréquentes.
  • Hyperménorrhée - écoulement abondant.

Si les saignements se produisent de façon cyclique, on parle alors de ménorragie et, en l'absence d'un tel lien, il s'agit d'une métrorragie. Il existe également des cas combinés dans lesquels des décharges aléatoires apparaissent en arrière-plan de périodes abondantes, parfois avec des caillots. S'il n'y a pas d'ovulation dans le cycle, la conception de l'enfant pose des problèmes et, lors d'une perte de sang intense, des signes d'anémisation apparaissent: pâleur, vertiges, faiblesse, ongles cassants, chute de cheveux, etc.

Avortement spontané

Avec le début de la grossesse, la femme a probablement plus peur des fausses couches. Cela peut se produire à un stade précoce, en commençant par la menace d'avortement et en finissant par la décharge complète de l'ovule. Mais pour éviter ces derniers, il convient de prêter attention à tous les écarts dans l'état de santé, en particulier les symptômes suivants:

  • Spotting.
  • Douleurs tirantes dans le bas de l'abdomen.
  • Pression sur le rectum.
  • Mictions fréquentes.

Par la suite, tous les signes ne feront qu'augmenter, ce qui déterminera la transition du processus pathologique vers de nouvelles étapes. Les membranes fœtales exfolient de l'endomètre et l'embryon périt. Si pour une raison quelconque il est retardé dans l'utérus, alors diagnostiqué l'avortement manqué. Si le traitement dure plus de quelques semaines, le risque de saignement massif et de complications infectieuses augmente.

Grossesse extra-utérine

Décharge avec un mélange de sang et aller pendant la grossesse extra-utérine. L'implantation de l'ovule dans la trompe de Fallope a lieu le plus souvent. Jusqu'à un certain temps, l'ovule se développe selon la physiologie, mais les parois ne peuvent s'étirer indéfiniment. Au début de la grossesse, se termine sous la forme d'un avortement ou d'une rupture de la canalisation. Dans les deux cas, la clinique est semblable - une faible décharge du vagin sur fond de douleur persistante - mais cette dernière se caractérise par un développement soudain et des symptômes plus intenses. Quand une pipe se casse, des signes d’abdomen aigu et d’hémorragies internes apparaissent:

  • Douleurs aiguës s'étendant au sacrum, au rectum et aux jambes.
  • La tension des muscles de la paroi abdominale antérieure.
  • Signes de péritoine irrité.
  • Douleur à la palpation.
  • Surplombant le fornix vaginal postérieur.
  • La matité du son de percussion dans les régions iliaques.
  • La détérioration de l'état général (faiblesse grave, pâleur, accélération du rythme cardiaque, chute de pression).

Il est nécessaire de comprendre qu'un tel état nécessite des mesures urgentes, car la poursuite des saignements entraînera le développement d'un choc hémorragique. Et cela comporte déjà un risque réel pour la vie.

Complications placentaires

Une autre situation dans laquelle des saignements peuvent apparaître en obstétrique - il s'agit d'un décollement ou d'un placenta praevia. Ce dernier se manifeste immédiatement avant la naissance, lorsque le col commence à s'ouvrir. Les saignements au niveau des voies génitales sont dus au blocage partiel ou total du canal cervical par le placenta. Et les premier ou deuxième trimestres peuvent être accompagnés d'un détachement prématuré. Cette condition est caractérisée par les caractéristiques suivantes:

  • Écoulement maigre avec du sang.
  • Douleur abdominale locale.
  • La détérioration du fœtus.

Et si le placenta previa est principalement dangereux pour une femme, le détachement constitue un risque d'interruption prématurée de la grossesse. Mais dans tous les cas, une assistance médicale qualifiée est requise.

Les complications placentaires en obstétrique sont une pathologie grave qui crée des risques pour le fœtus et la femme elle-même.

Diagnostics supplémentaires

Toute pathologie doit être vérifiée avec précision. Mais les signes cliniques ne donnent pas une confiance totale dans la justesse du diagnostic. Par conséquent, des méthodes supplémentaires sont extrêmement importantes, confirmant la présomption du médecin et clarifiant la nature des changements. Si une femme a un écoulement avec des traînées de sang, elle devra probablement subir une telle recherche:

  • Tests sanguins et urinaires généraux.
  • Biochimie sanguine (hormones, anticorps contre les infections, coagulogramme, etc.).
  • Bakposev et microscopie des sécrétions.
  • Échographie du bassin.
  • Hystéroscopie.
  • Métrographie.
  • Cardiotocographie fœtale.

Le spécialiste déterminera quels tests doivent être effectués, car le programme d'examen dépend des résultats du diagnostic préliminaire. Et après avoir reçu toutes les informations sur l'état de la femme, le médecin indiquera avec précision l'origine de la décharge et déterminera les mesures à prendre pour éliminer la pathologie. Si les écarts possibles sont exclus, il suffit alors à la femme de se calmer et de continuer à mener une vie normale, en prenant soin de sa propre santé et en remarquant les changements troublants qu'elle a subis.

Diagnostic des sécrétions pathologiques

Lorsque des symptômes suspects sont détectés, une femme doit consulter un gynécologue pour identifier les pathologies qui ont provoqué un changement dans la nature de la décharge.

Après avoir examiné le fauteuil gynécologique et interrogé le patient, le médecin peut vous prescrire simultanément plusieurs tests et tests de diagnostic:

  • test sanguin clinique

  • test sanguin bactériologique,
  • PCR,
  • méthode sérologique
  • examen microscopique des frottis vaginaux,
  • Échographie des organes pelviens,
  • dosage immunoenzymatique.

Les mesures de diagnostic sont effectuées en fonction de l'historique pré-collecté.

Traitement de la sortie d'une femme

Après le diagnostic, un traitement étiotropique est prescrit. Cette méthode de traitement consiste à éliminer ou à affaiblir la cause, ce qui a entraîné des pertes vaginales anormales chez la femme.

Méthodes de traitement:

    Les antibiotiques du groupe de la pénicilline sont prescrits pour le traitement de la vaginite. - Amoxiclav, Cefazolin, Pimafucin. Et il est également nécessaire d'utiliser des solutions désinfectantes d'application locale - les suppositoires vaginaux Betadine et Iodoxide.

Prévention

Dès l'adolescence, les filles doivent comprendre que la santé de leurs femmes doit être soigneusement protégée. Après tout, le mucus du vagin de nature pathologique peut entraîner de graves problèmes dans cette région.

Et pour ne pas les rencontrer, il vous suffit de suivre les règles:

  1. Visitez chaque année un gynécologue.

  2. Effectuer régulièrement un examen des glandes mammaires et thyroïdiennes.
  3. Établissez une vie sexuelle régulière avec un partenaire.
  4. Le contact sexuel doit toujours être fait avec un préservatif.
  5. Maîtrisez l'entraînement des muscles vaginaux.
  6. Surveiller l'hygiène des organes génitaux.
  7. Protégez-vous contre les grossesses non désirées.
  8. Évitez la stagnation de la vessie et des intestins.
  9. Équilibrer le régime.
  10. S'engager dans des sports réalisables.
  11. Lors du traitement de toute maladie, associez des antibiotiques à des probiotiques pour rétablir la microflore normale de l'intestin et du vagin.
  12. Évitez l'hypothermie.

Pourquoi les femmes devraient-elles comprendre la nature du mucus du vagin? Ce matériel biologique a beaucoup à dire sur la santé. Pour tout écart permanent par rapport à la norme, un examen complet doit être effectué et un traitement efficace doit être effectué.

Regarde la vidéo: Que faire en cas de pertes de sang pendant la grossesse? (Novembre 2022).

Pin
Send
Share
Send
Send